AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Rose Noire [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Celia Legan
Nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 24
Métier : Palefrenière
Galops :
4 / 74 / 7

Date d'inscription : 20/06/2009

Feuille de personnage
Âge / Année: 19 ans | Palefrenière
Cheval: Someone Loves Rey
Connaissances:

MessageSujet: La Rose Noire [Libre]   Lun 22 Juin - 15:33

La Rose Noire
Libre


Regarde chéri,
Un peu plus loin,
Juste là,
Ces gens heureux.


    L'aube n'avait d'aire que pour ceux qui vivaient six heures plus tard, ici l'avance me connaissait au décalage, bonne chose. Les terres de la camargue m'accueillaient de leur splendeur. La brillance de la rosée matinale les rendait époustouflantes.

    J'étais atterie en France quelques jours plus tôt, mais je n'avais pas tenu compte du rythme du soleil. De toute façon les routes sont plus calmes la nuit et surtout que je transporte un van, j'aime mieux être tranquile.
    Notre avion avait atteri dans un aéroport du sud de la France et Someone avait passé un control de quelques jours. Il était habitué à voyager par avion, le tromatisme n'était donc pas à craindre. Nous voyagions souvent pour les concours, et puis papa lui avait payé le grand luxe.

    Nous étions présentement sur la route, à bord d'un luxueux camion tout neuf avec un puissant moteur acheté par mon père à l'avance. Mon bel étalon avait droit à un van sland en alluminium et sécuritaire vallant bien un bon 20 000 euros. Je ne m'en plaignais pas, j'étais bien contente d'avoir la fine pointe française, mais je me demandais ce qu'en penseraient les autres personnes en me voyant débarquer pour travailler en tant que palefrenière avec un atirail routier de riche.
    Je montai le son de la musique que j'écoutais et me laissai bercer par la mélodie, contente de déployer mes ailes et me promener seule sur une route de la camargue. Cela faisait trois heures que l'on n'avait pas fait d'escale. Je trouvai un endroit dégagé et m'y arrêtai. Je fis marcher mon prince et lui donnai de l'eau. Il était calme, quoique curieux de voir l'endroit où je l'avais encore emmené. Il jetta quelques coups d'oeil autour avant de plonger la tête dans le sceau que je lui tendais. Après l'avoir fait marcher quinze minutes, je le fis remonter dans le van et refermai les portes.
    Nous étions repartis. Plus que deux heures avant notre destination finale: Le Domaine de la Rose Noire.

    Je trouvai enfin la place. C'était un bel endroit perdu dans la nature abondante. J'engageai le camion le long de l'allée bordée d'arbres et arrivai dans la cour. J’immobilisai le véhicule et sortis. Je m’arrêtai à contempler les lieux, admirative. Je remarquai tout de suite la grande rose noire peinte sur la façade. Je souris, charmée. Je repérai les écuries et allai ouvrir la petite porte du van pour sourire à mon bel étalon. Son œil doré me sourit en retour. Il était beau vêtu ainsi, avec ses bandages de transport rouges, sa couverture nid d’abeille rouge et son tail wrap rouge. Il était rare de voir le grand Someone Loves Rey paré de couleur désunies. Il avait des ensembles de chaque couleur… C’est cela qui devait prendre tant de place dans la sellerie! Et encore, il n’avait pas de sleezy en ce moment, mais pour les concours on peut dire qu’on ne voit pas une grande surface de poil nue! J’ouvris ensuite la porte arrière pour lui donner de l’air.

    J’allai tout en avant ouvrir la porte de la sellerie du van et soupirai en voyant tout l’attirail de Someone. J’avais emmené, entre autres, ses brosses, ses produits, une selle western, une selle classique polyvalente, une selle classique de saut, des couvertures de toutes sortes et de toutes couleurs, ses protections, des licous de toutes couleurs et des tapis de selle de toutes couleurs aussi. Je me dis que je pourrais reculer mon van plus près de l’écurie pour débarquer tout mon stock.. Pour l’instant je montai dans le van et fis descendre Some. Il était beau tout en rouge, cette couleur faisait penser aux rubans des premier prix, rouge. Biensur, c’est un cheval qu’on gagne à connaître après tout ^^ Je le fis marcher un peu et le caressai, lui murmurant quelques doux mots à l’oreille.

    J’attendais que quelqu’un vienne à notre rencontre, car on m’avait dit que quelqu’un se chargerait de me montrer les écuries, il n’y avait qu’à attendre dans la cour avec mon cheval.



Dernière édition par Celia Legan le Mer 24 Juin - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien Dupuis
Nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 27
Age : 25
Cheval Attribué : .{ Mariska.
Galops :
3 / 73 / 7

Date d'inscription : 17/06/2009

Feuille de personnage
Âge / Année: .{ 16 ans / Deuxième année.
Cheval: .{ Mariska.
Connaissances:

MessageSujet: Re: La Rose Noire [Libre]   Mer 24 Juin - 16:33

    Est-ce Libre ? =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celia Legan
Nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 24
Métier : Palefrenière
Galops :
4 / 74 / 7

Date d'inscription : 20/06/2009

Feuille de personnage
Âge / Année: 19 ans | Palefrenière
Cheval: Someone Loves Rey
Connaissances:

MessageSujet: Re: La Rose Noire [Libre]   Mer 24 Juin - 23:00

    [Oui, parfaitement libre =)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien Dupuis
Nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 27
Age : 25
Cheval Attribué : .{ Mariska.
Galops :
3 / 73 / 7

Date d'inscription : 17/06/2009

Feuille de personnage
Âge / Année: .{ 16 ans / Deuxième année.
Cheval: .{ Mariska.
Connaissances:

MessageSujet: Re: La Rose Noire [Libre]   Jeu 25 Juin - 16:09

    L'aube, une chose que je ne connaissais que de nom. Enfin avant d'arriver au Domaine de la Rose Noire. Car ici, de bon matin, il falait se lever pour venir s'occuper de son cheval, histoire d'être à l'heure aux cours. Comme d'habitude me levé fut un vrai parcours du combattant. J'essaye d'eteindre mon réveil à tatons et résultat : je réveillé tout mon dortoire. Je ne comptais plus le nombre d'oreiller que l'on m'avait balancé. En même temps, il falait bien qu'ils se lévent tous. Non ? Peut-être pas un dimanche matin me direz-vous. Rooh ! Ca va ! Ca arrive à tout le monde de se tromper ! En tout cas, c'était un beau dimanche matin. Ils c'étaient tous recouchés et moi je m'étais habillé le plus correctement et discrétement possible : j'allais devoir apprendre à sautiller pour enfiler mon jeans d'écurie en silence. Puis attrapant mon appareil photo - un magnifique canon dernier crit ( je ne vous racontes pas le nombre de baby-sitting et de pelouse tondue pour me le payer) et je quittais le batiment.

    Dehors l'air était encore un peu frais. Les palefreniers n'étaient pas encore arrivé lorsque je passais dans les écuries. Les chevaux somnolaient encore, et le silence régnait dans les boxes. Je me dirigeais vers les prés ou se trouver quelques pensionnaires que l'on avait laissé dehors pour la nuit : la rosée sur les brins d'herbes reflétaient les premières lueurs du soleil et les nuages encores roses dans le ciel d'un bleu pâle incertain, donnait un effet magique aux prairies. Je braquais l'objectif sur les chevaux et appuyé sur le déclencheur. Je mitraillais ainsi une bonne centaine de fois tout et rien dans le pré à la recherche de la photo parfaite. Celle qui rendrait à ce lieu, à ce moment, à cette instant toute sa magie.

    Je fus tirré de mon art par le bruit d'une voiture qui se garrait non loin. Je me retournais, laissant pandouillet l'appareil à sa lagnière autour de mon cou. Un camion de marque venait de faire son arrivée dans la belle et immense cours du domaine. Il s'arrêta et une silhouette en descendis avant de se diriger à l'arrière et de faire descendre un cheval. Un magnifique cheval. Je m'approchais, les mains dans les poches. Me demandant si il s'agissait d'un nouvel élève. Je contournais le véhicule, et me retrouvais nez à nez avec une jeune femme. Plutôt mignonne d'ailleurs, avec de longs cheveux bruns et une peau claire, elle tenait en longe un étalon à la robe ébenne qui arborait une panoplis de protections de couleurs rouges qui resortaient parfaitement sur sa robe noire. Je lui fis l'un de mes plus beaux sourires et m'exclamais :

    « Salut ! T'es nouvelle ? »


    Question stupide, je sais mais c'était le traditionnel acceuil, alors il falait bien y passer. Je pris partis de me présenter :

    « Je m'apelle Bastien, Bastien Dupuis. Mais appel moi, Bab' ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celia Legan
Nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 24
Métier : Palefrenière
Galops :
4 / 74 / 7

Date d'inscription : 20/06/2009

Feuille de personnage
Âge / Année: 19 ans | Palefrenière
Cheval: Someone Loves Rey
Connaissances:

MessageSujet: Re: La Rose Noire [Libre]   Jeu 25 Juin - 16:42

[Hmm Someone n'est pas noir, l'aurais-je mal décris? Je suis désolée. Je l'ai mis dans ma signature, ce sera plus facile ainsi!]

    Cela ne fut pas long qu'un jeune garçon vint à ma rencontre, m'interompant en pleine discution avec Some. Il levai les yeux, un léger sourire apparaissant sur mes lèvres. Je reculai légèrement mon cheval et détaillai ce qui devait être un élève du Domaine. C'était une jolie personne, aux cheveux bruns et aux beaux yeux. Il n'avait pas de nom pour l'instant, mais surement ne tarderai-je pas à le savoir. Il était tout de même assez jeune de mon point de vue, mais moi qui avais 19 ans parraissais bien plus jeune donc je ne pouvais pas juger vraiment l'âge de ce gentil garçon. Il prononça de simples mots, me saluant.

    -Oui, je viens d'arriver.. Je suis palefrenière, répondis-je avec mon accent artistique dénotant l'anglais et l'allemand.

    Je caressai distraitement l'encolure de Some, inclinant la tête et souriant à Bastien, oui il avait bel et bien un nom. Il s'appellait Bastien.

    -Enchantée Bastien... Bab'. Je m'appelle Celia, Celia Legan.
    Je m'arrêtai un instant, réfléchissant. Je ris et continuai:
    -Tu peux faire un surnom avec mon prénom, mais il est déjà assez court ^^ En fait mes amis m'appellent Cely parfois.

    Je jettai un coup d'oeil à mon bel étalon, qui n'avait pas l'air ennuyé de rester ici à papotter, il était calme, ses doux yeux me guettant. Ma laisse faisait une grande loupe, je n'en tenais que l'extrémité. Mon amour n'était pas vraiment du genre à être incomodé des moments calmes, au contraire, il en profitait pour relaxer. Je revins à Bastien et continuai la conversation, contente de parler à quelqu'un.

    -Ho! Tu prends des photos! Dis-moi, tu es doué? J'adore la photographie moi aussi! J'ai le mien justement! C'est un canon aussi, un 14mp moi. Ha et tu aimes les mêmes moments que moi pour photographier! Je me lève souvent tôt pour profiter de la rosée, elle qui reflète gentiment la lumière si indispensable à une belle photo.

    Je souriais maintenant à pleine dents, radieuse. Tout allait bien en ce moment. Someone était bien, Bastien était gentil, je parlais d'art avec un garçon aussi passionné par les chevaux, j'intégrais un beau Domaine, l'aubé était généreuse, j'étais heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien Dupuis
Nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 27
Age : 25
Cheval Attribué : .{ Mariska.
Galops :
3 / 73 / 7

Date d'inscription : 17/06/2009

Feuille de personnage
Âge / Année: .{ 16 ans / Deuxième année.
Cheval: .{ Mariska.
Connaissances:

MessageSujet: Re: La Rose Noire [Libre]   Jeu 25 Juin - 17:21

    Pourquoi avais je le don de toujours tomber sur des filles plus âgés que moi ? Il n'y en avais pas de mon âge dans ce fichu patelin ? Pas que j'aurais été du genre à dire non à quelqu'un de plus âgés, mais rare sont les filles dont le trip est de sortir avec des mecs plus jeunes qu'elle... Mode déprime !! - Sniff, arrête, tu vas me faire pleurer bougre d'abruti ! - C'est pas drôle ! - Ah si, moi je trouve que c'est même très drôle ! - Bref, en tout cas, maintenant j'étais au courant : "elle était plus âgé que moi ! " . Franchement, ça ne se voyez pas. Je pensais un instant à me faire passer pour plus vieux, mais bon de toute façon, elle aurait fini par savoir que je n'étais qu'un élève à un moment ou à un autre :

    « Moi aussi, je suis palefrenier... Ou plutôt, c'est surement ce que je ferais d'ici quelques années... »


    M'exclamais je en rigolant. Si j'avais une bonne arme pour séduire les filles, ou même les gens en général, c'était mon côté optimiste, toujours souriant et pratiquement toujours avec une blague - pourrie ! - en réserve. Elle se présenta ensuite, je pus également analyser son accent : allez au pif, je dirais... hum... anglais avec... hum... Autrichien ? Allemand ? Un truc du genre... En tout cas, son cheval était vraiment très calme malgré le fait qu'il soit entier car il ne bougeait pas d'un pouce :

    « Enchantée, Celia. »


    Tout à mon rôle de charmeur de première catégorie, je souris malicieux avant d'attarper sa main de libre et de lui faire un "baise-main" dans les rélges. Décidément, on ne me changera plus - je confirme ! Un surnom ? Le mien était un dérivé de celui - pourrie ! - que l'on m'avait donner en primaire : babar. Pas vraiment à voir avec le fait que je ressemble à un elephant - j'en été loin - mais c'était le genre de dessin animée que nous regardions tous à l'époque. Quand elle, j'aimais l'originalité, les autres l'appelait Cely ? Très bien alors pour moi ce serais :

    « Lia ? Ca te va bien je trouve... »


    Elle sembla alors repérer mon appareil. Elle aussi aimait la photographie : ça se sentait car en commençant à parler, j'eu l'impression qu'elle se laissé totalement entrâiner par le sujet. Lorsqu'elle fit l'allusion à l'heure à laquelle je prennais mes clichets, j'éclatais de rire. Je ne me moquais pas d'elle, mais c'était comique car elle était vraiment loin de la vérité - à des kilomètres je dirais. Ne voulant surtout pas la froiser, j'ajoutais en me reprenant avec un large sourire :

    « Désolé... C'est que pour te dire la vérité : je ne connaissais "l'aube" que de nom avant aujourd'hui... J'ai une tendance à me lever vers quatorze heure du matin d'habitude, si tu vois le genre... En faites, si je suis là, c'est à cause d'une erreur de programation de réveil... »


    Je me retenais de rire, mais on devait voir nettement la comisure de mes lèvres frêmir. Je devais vraiment avoir l'air du plus parfait des idiots en cet instant, mais je m'en fichais royalement. Tendant une main vers l'encolure de sa monture, je demandais en le carresant doucement :

    « Et lui c'est qui ?... Il est bien sage en tout cas... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celia Legan
Nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 24
Métier : Palefrenière
Galops :
4 / 74 / 7

Date d'inscription : 20/06/2009

Feuille de personnage
Âge / Année: 19 ans | Palefrenière
Cheval: Someone Loves Rey
Connaissances:

MessageSujet: Re: La Rose Noire [Libre]   Jeu 25 Juin - 17:53

Et puis si tu aimes, ne t'en fais pas, laisse toi aller,
vers ceci, ce lointain rivage si noir, si abstrait.
Laisse la mer monter venir à tes pieds, vois ces deux endroits,
cette infinité innégallée, ce dédoublement.
Ce moment, ce paradis qu'est ce moment.
Ne te dis pas que l'eau est froide, mais bien qu'elle n'est pas glacée.

Man je viens de pondre ca sans raison O_O


    Je souris à sa mine lorsque je lui dis que j'étais engagée comme palefrenière. Un peu lente, je ne saisis pas... Que c'était une blague..? Un peu déroutée, je ne me laissai pas aller à ce sentiment, me consantrant sur son beau sourire. Il riait, il était heureux. C'était tout ce qui importait.

    J'inclinai la tête à son salut, et frémis légèrement lorsqu'il prit ma main. Je ne la retirai pas, l'observant simplement me baiser la main. La surprise passée, je souris, heureuse de rencontrer un si charmant garçon. Curieux, passionnant. Je fis une petite révérance gracieuse, jouant avec lui le jeu.
    Mes yeux s'écarquillèrent lorsqu'il me donna un surnom. Entre la surprise et l'éblouissement, j'ouvris la bouche sans rien dire. Je trouvais cela original, unique, joli. Je refermai la bouche et fermai les yeux une fraction de seconde. Je les rouvris, pétillants de joie.

    -Merci.

    La beauté, la beauté de la vie n'est-elle pas simple? Savoir apprécier n'importe quoi n'importe quand sans se soucier des concéquences. Oui, on croirait une enfant, une enfant à l'on dit un mot charmant. Une enfant qui découvre la vie. Peut-être, mais cette enfant est heureuse. Pas perdue dans des choses sans importance telles que la peur et le stress.

    Je ris avec lui lorsqu'il m'expliqua mon erreur.
    -Pardon, je me suis emportée.. C'est vrai que les garçons aiment faire la grasse matinée.

    Je lui jettai un regard malicieux en coin avant de caresser Someone. Je lui chuchotai doucement: "Sauf toi mon amour." Je ne voulais pas le vexer, il est vrai qu'il fait partie de la "classe des garçons."

    -Pourtant, tu gagnerais à te lever tôt. Le monde artistique appartient à ceux qui savent écouter le soleil.

    Je lui fis un clin d'oeil et ris. Il désigna ensuite mon beau compagnon. Je souris, heureuse parler de lui. Il est prêt? Go!
    -Ha! Je te présente Someone Loves Rey, mon ange et compagnon de toujours. C'est un quarter horse de plaisance, fils de Rey's Gab Cender, étalon de plaisance western de l'élevage familial et de Amazing Moxie Glue, jument de plaisance classique qui nous vient tout droit du Canada. C'est un coeur, mon amour inconditionnel. Il est étalon, mais ça ne parrait presque pas, il est tellement gentil!

    Je m'arrêtai, pinçant les lèvres et affichant air mi-étonné, mi-désolé. J'aime beaucoup parler de lui ^^ C'est vraiment ma drogue, ma raison d'être heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien Dupuis
Nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 27
Age : 25
Cheval Attribué : .{ Mariska.
Galops :
3 / 73 / 7

Date d'inscription : 17/06/2009

Feuille de personnage
Âge / Année: .{ 16 ans / Deuxième année.
Cheval: .{ Mariska.
Connaissances:

MessageSujet: Re: La Rose Noire [Libre]   Sam 27 Juin - 17:45

    Très joli texte ! =)


    Elle sembla apprécié le surnom que je lui avais trouvé. Quand a la reflexion qu'elle fit par la suite sur les garçons, je m'en amusais : c'était un peu cliché car je connaissais des mecs qui se levaient de bonheur - bon la plupart y était obligé mais bon - mais surtout je connaissais - enfin connaître, ça dépend du point de vue que l'on prend - des tas de filles qui adore faire la grace mat' : la preuve, combien de fois j'avais du en secouer le matin pour les virer de chez moi avant que ma mère ne rentre ? Je ne comptais plus ! Quoi vous ne pensiez pas cela de moi ? Vous croyez quoi ? Que je suis un petit ange bien sage ? Vous vous mettez les doigts dans l'oeil et jusqu'au coude alors ! Bref, on est pas là pour parler de ma vie avec mes conquetes d'un soir trouver en boite à Paris, mais pour parler cheval. Elle me présenta le sien, elle s'emporta même. Je souris. C'était assez comique. En tout cas, on savait tout de suite qu'elle était littéralement dingue de ce cheval. Que c'était un peu sa drogue. Qu'elle l'aimait énormément. En même temps, pour l'avoir emmené des Etats-Unis - ah la la, quel beau pays ! J'y avais une correspondante, elle habitait au Texas. D'ailleurs, la dernière fois que j'avais eu de ses nouvelles, elle m'avait appris qu'elle venait elle aussi à la Rose Noire, mais depuis, plus de nouvelle. Je l'avais cherché, mais en vain. Revenant on a nos moutons :

    « En tout cas, ça se voit que tu l'aimes... Ma jument est une selle française, elle s'appelle Mariska. Je ne t'en dirais pas beaucoup plus, car ça fait peu de temps que l'on me l'a confié... »


    Puis je désignais les écuries d'une main par dessus mon épaule et dis :

    « Tu veux peut-être allé l'installer dans son boxe ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celia Legan
Nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 24
Métier : Palefrenière
Galops :
4 / 74 / 7

Date d'inscription : 20/06/2009

Feuille de personnage
Âge / Année: 19 ans | Palefrenière
Cheval: Someone Loves Rey
Connaissances:

MessageSujet: Re: La Rose Noire [Libre]   Mar 30 Juin - 23:49


    Il réagit à mon commentaire généralisant le comportement des garçons. Je souris, mon but étant d'animer sa figure, de voir ses réactions. J'étais surement une des dernières personnes à avoir une vision stéréotypée et des croyances généralisées... Puisque j'étais moi même tellement hors normes!

    Un vent frais balaya la cour et me fit frissoner. Je me rapprochai instinctivement de l'épaule puissante de mon amour d'étalon. Celui-ci courba son encolure par dessus mon épaule et posa son nez contre ma main gauche, cherchant une caresse. Je soufflai doucement au creux de son oreille, collant mon nez contre l'extérieur de celle-ci. Je lui chuchottai quelques mots doux en allemand et relevai les yeux vers Bastien lorsqu'il me répondit. C'était un beau garçon, avec des traits accueillants et un sourire facile, je l'aimais bien.

    -Ho que oui je l'aime... Dis-je d'une toute petite voix.

    Je réfléchis un peu, répertoriant les étalons selle français que je connaissais, annalysant leurs capacités. Des réflexions dignes d'une fille d'éleveur!

    -Ha! Une selle française, tu t'amuseras surement beaucoup avec elle, j'en suis sure.

    Je m'animai lorsqu'il mentionna les écuries. À force de papotter j'en oubliais que je venais d'arriver dans ce haras!

    -Ho oui biensur! Tu connais un peu? Tu peux me montrer? Sinon je crois que j'Marriverai à me retrouver ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Rose Noire [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Rose Noire [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Johann Reihart - Fugitive & Dragonnier
» (M) Corvus HUNTER - Ombre de la Rose Noire - Avocat // Dominic Cooper
» Rose MCSean (libre et négociable)
» ? Délya Sahann ~ Animorph ~ Guerrière Noire ~ Libre
» L'Ombre de la Rose Noire [4/8 libres]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. Domaine de la Rose Noire . :: EXTERIEUR :: COUR-
Sauter vers: