AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bon entrainement avec Wanita

Aller en bas 
AuteurMessage
Eddy McGarden
Nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 20
Age : 25
Cheval Attribué : Wanita
Métier : //
Animal de compagnie : Tékishon
Galops :
3 / 73 / 7

Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 16 / 2e
Cheval: Wanita (attribuée)
Connaissances:

MessageSujet: Bon entrainement avec Wanita   Jeu 12 Mar - 0:04


    « it's good for a first time »


    Eddy tira légèrement sur la rêne et Wanita le suivit d’un pas des plus mou. L’air frais de ce matin là était chargé de l’odeur caractéristique de la neige. Si vous ne voyez pas ce dont je veux parler, ce n’est pas grave… C’est juste une sensation, comme un picotement dans les narines. En effet, une très fine couche de glace recouvrait le paysage qui comme figé dans le temps semblait paisible, comme en suspend. Le jeune homme leva les yeux vers le ciel et se dirigea lentement vers la carrière d’obstacle. Wan' marchait à ses côtés tranquillement. Son tapis blanc s’accordait parfaitement avec l’ambiance du moment et les guêtres de cuir récemment nettoyées paraissaient briller.

    Refermant la barrière derrière eux, Ed' réajusta le couvre rein, vérifia le sanglage et se mit en selle, avec sa souplesse habituelle. Sa cravache dans une main, il mit le cheval au pas sur la piste hersée peu avant son arrivée. Ses mollets descendus et au contact tentaient d’amener un peu d’impulsion au paresseux. La jument respirait lentement et portait peu d’attention au vers gesticulant qui essayait en vain de remettre un peu de jus.
    Le beau brun respira un grand coup et pris en jambe l'alezane qui releva soudainement l’encolure, accélérant un peu l’allure.

    « C’est déjà mieux … Mais moi qui croyait que le froid allais te motivé … »

    Le jeune homme serra les mollets un peu plus fermement et Wanita répondit en activant le pas encore. Il posa une caressa sur la belle encolure et fit quelques tours au pas moyen pour échauffé la jument. Ses oreilles mobiles, comme toujours, se baladaient de tous côtés. Un peu ailleurs, Eddy, lui, regardait les beaux obstacles couverts de givre. Avant d’aller s’occuper de son hongre, il avait prit soin de les baissés. Quelques croix à 70 pour s’échauffer et les autres entre 80-90 pour travailler. Pour la première fois qu’il sautait avec le beau bai, il trouvait cette hauteur acceptable.
    Ouvrant légèrement les doigts, le canadien mit sa monture au trot, un trot énergique, rênes longues. Le bout du nez presque dans le sable, Wanita se détendait paisiblement. Sur un cercle, le jeune homme reprit progressivement ses rênes et invita en douceur sa bête à se poser sur la main. Les jambes donnaient ce que ses mains fixes mais flexibles au niveau des doigts reprenaient. En main, l’encolure formant un bel arrondis, le bai devait être magnifique de loin. Le brun, un sourire aux lèvres fit plusieurs allongements, ouvrant un rien les doigts pour permettre aux allures de s’étendre. L’homme avait chaud, le bel animal commençait à mâchonné son mort et leurs souffles beaucoup plus chauds que l’air formaient d’immense nuage translucides.

    Un court arrêt près de la barrière lui permit de retirer le couvre-rein qui devenait inutile et il se remit en route après un demi-tour de piste. Sur un large cercle à main gauche, il se mit au trot puis reculant sa jambe droite, passa au galop. Son dos aussi droit que possible, l’assiette accompagnant souplement le mouvement, les jambes insistant à chaque foulée, il se concentrait pour obtenir une galopade aux foulées moyennes mais il voulait surtout éviter d’avoir une allure molle et sans impulsion. Ensuite, il enchaina une suite de transitions plus ou moins en équilibre.
    Une fois correctement échauffé aux deux mains, le cavalier mena Wani vers une croix jaune et verte. Les oreilles pointées vers les barres, le hongre semblait attentif. Dans un trot actif puis un galop énergique mais plutôt lent, Gab amena sa bête droit et au milieu de l’obstacle. Les mains en place, les jambes à l’impulsion, le jeune homme compta les foulées, arrivé au niveau de l’appel, il claqua légèrement de la langue et serra les mollets. Le couple s’envola légèrement au dessus des barres. Avançant les mains pendant le saut, Eddy, en suspension, mit la jambe isolée gauche et ils retombèrent de l’autre côté sur le pied droit et il enchaina sur une volte de dix mètres avant de repasser au trot.

    Il se permit une caresse du bout des doigts et dirigea sa monture vers une croix un peu plus haute noire, blanche et grise. Plaçant les même aides, les deux franchir l’obstacle facilement. Il enchaina ainsi nombre de petite croix et verticaux pour s’habituer au coup de saut du beau bai. Il ne fit qu’une barre sur un vertical à 70 et comme ça l’est toujours, c’était de ça faute. L’abord un peu décentré, les jambes pas au contact et donc pas d’impulsion (elle est incorrigible cette Wanita ! ) plus les mains gardées trop près de lui et hop, saut complètement loup. Après cette petite dizaine d’effort, l'alezane soufflait normalement mais Eddy décida tout de même de faire une petite pause pour économiser le cœur de son cheval.

    Il se mit au pas le long de la piste et chercha des yeux un oxer pas trop large pour essayer. Il en remarqua un à la sortie d’une diagonale. Les barres étaient rouges vifs et un caisson blanc composait un sous bassement imposant. L'américain reprit ses rênes et écouta le souffle du hongre qui était à présent paisible, la tête basse et les oreilles détendues. Il remit un peu les jambes pour lui expliquer qu’ils recommençaient à travailler et il se mit sur un cercle au trot, recherchant une mise en main légère, une fois qu’il l’eut obtenue, il prit le galop et s’engagea dans la diagonale. L’oxer scintillait de givre dans le soleil et Wanita s’en approchait dans un bon galop de travail engagé des postérieurs sans pour autant avoir de trop longues foulées. Eddy encadra avec ses jambes et ses mains, formant un couloir qui guidait Wanita sur l’obstacle. Un, deux, trois, le cheval sauta, l’encolure étendue. La réception fut souple malgré qu’il se retrouvait sur le mauvais pied mais bon… Il flatta l’encolure arrondit du hongre et, au trot, retraversa la carrière pour recommencer le saut. Cette fois, il manqua un peu l’abord mais la jument rattrapa son erreur et retomba de l’autre côté sur le bon pied.

    Repassant au pas, rênes longues, il examina les différents obstacles pour se faire un petit parcours. Cinq obstacles moyens pour terminer. Au galop, il aborda les premières barres, un oxer bleu et jaune et le franchit sans peine. Son regard se fixa directement sur le suivant, un vertical orange. L’allure de Wanita avait légèrement ralentit et le postérieur gauche du bai toucha faisant oscillé la barre qui finit dans le sable doré.

    « Wani ! Allez, lèves tes pieds, cocotte ! »

    Un double approchait maintenant. Composé d’une croix verte et d’un vertical brun, la difficulté venait vers lui à la bonne vitesse. Les mollets accompagnaient chaque foulée, et il franchit le premier bien au milieu, le second était à trois foulées et malgré une petite déviation vers la droite, le vertical fut passé sans trop de mal. Il se rassit dans sa selle poussant l’allure de l'animal, il parcouru la moitié de la carrière dans un galop moyen avant de reprendre avant le dernier obstacle, l’oxer sauté en échauffement. Il coupa le tournant et envoya le bai sur la barre. Lorsque les postérieurs quittèrent le sol, le beau brun mit son poids à droite, l'alezane frappa le sol avec l’antérieur droit en premier, se réceptionnant sur le bon pied.

    Eddy libéra les rênes, laissant le cheval reprendre lui-même le trot puis le pas. Il le caressa longtemps, passant ses bras autour de l’encolure assez musclée. Il ne pensait qu’à une seule chose : j’ai survécu à l’obstacle. En fait, le jeune homme n’avait fait qu’une dizaine de fois de l’obstacle dans sa courte vie, préférant de loin le calme du dressage à la frénésie du saut. L'alezane s’ébroua sous lui et agita les oreilles. Il attrapa le couvre-rein et le réajusta sur sa croupe. Il marcha une dizaine de minutes, laissant sa merveille reprendre son souffle, puis il mit pied à terre. Lâchant les rênes, il se dirigea vers la barrière, suivit par la jument, le nez collé à sa poche.

    « Ok, ok, tu les veux ? »

    Il sortit de la piste et sortit une poignée de bonbon à la carotte qu’il offrit à Wanita qui les mangea en soupirant de bonheur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/eddy-
 
Bon entrainement avec Wanita
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» Entrainement avec Dean [PV]
» Entrainement avec PNJ
» [ENTRAINEMENT] Tamashi no Kyoumei. Comment ? Avec qui ? Tout ce que vous voulez savoir
» [Rp Entrainement] Comment on soigne avec une balle.... facile elle est magique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. Domaine de la Rose Noire . :: EXTERIEUR :: TRAVAIL :: CARRIERE-
Sauter vers: