AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Palefrenier? Mouais! [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jamie Fraser
Palefrenier
avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 25
Cheval Attribué : Jazz
Métier : Palefrenier
Galops :
4 / 74 / 7

Date d'inscription : 07/02/2009

Feuille de personnage
Âge / Année: 25 ans
Cheval: Jazz
Connaissances:

MessageSujet: Palefrenier? Mouais! [Pv]   Lun 9 Fév - 19:44

    Pv avec Matthew Campbell

    Hier soir, alors que j'étais toujours à l'écurie, je savais déjà se que j'allais faire le lendemain. En allant chercher les derniers chevaux au près, j'avais vue qu'une partit de la clôture était en train de céder sous le poids de la neige. Si je laissais sa comme sa, sa ne tiendrais pas long feu. Et surtout, les chevaux ne réfléchiraient pas longtemps avant de s'apercevoir qu'ils pouvaient s'enfuirent sans effort. J'avais quitter l'écurie après avoir nourrit le dernier cheval. Quand je jetais un coup d'œil à ma montre, elle m'indiqua 20h13. Oui, il était vraiment temps que je rentre chez moi pour reprendre des forces.

    Se matin, je me réveillais. Pas de courbature ou chose du genre. J'avais déjà travailler plus dure, et une journée à l'écurie ne m'était pas vraiment difficile. J'avais rapidement apprit à identifier les turbulents et à les faire sortir avant les autres pour qu'ils dépensent leur énergie. Donc en me levant, je me fis un petit déjeuner consistant, prit ma douche, m'habilla et fila au domaine. Une fois rendu, je descendis de ma camionnette et me mit en marche en direction de l'écurie. Ma journée commençait ici, quand j'entrais dans le bâtiment et que j'entendais le hennissement des chevaux qui savaient qu'ils auraient leur rations. Certains aimaient mieux aller à l'extérieur se dégourdir les pattes. Aujourd'hui était une journée froide. J'avais apporté mes gants pour aller faire le travail à l'extérieur. Avant d'aller au près et de réparer la clôture, j'allais chercher le foin et le distribua dans les stalles. Quand je sortis la nourriture, les chevaux sortirent la tête et me regardèrent avec des yeux ronds. Plié en deux, je relevais la tête pour regardé les intéresser avant de regarder vers le bas pour voir se que je faisais. En 20 minutes, je finis de donner leur ration à chaque cheval dont je devais m'occuper, parce que je ne m'occupais pas de tous, bien sur. Je caressais certains chevaux et finis en pansant ceux qui en avait besoin. Je ne sortirais pas les chevaux au près tout de suite, j'avais à faire la bas et je ne voulais pas de grosse bête derrière moi pour me déranger. Une fois le nettoyage finis, je rangeais le matériel de pansage et attrapais le matériel dont j'aurais besoin pour réparer cette clôture. J'étais habitué de faire se genre de travail, sur un ranch, c'était quasiment tout les jours. Et des barrière, il en avait des kilomètres et des kilomètres, c'était infinissable.

    Marchant en direction de la porte menant au près, je regardais les chevaux. J'aurais pu voir quelque chose de louche dans leur façon d'agir, mais tout semblait bien aller. Devant la porte je posais mon matériel sur le sol pour mieux enfiler ma veste et mes gants. J'aimais mieux prendre des précautions et ne pas finir complètement gelé. J'allais peut être resté longtemps dehors à arranger cette satané clôture. Sa ne prenait pas seulement 10 minutes la plupart du temps, et chez moi, le temps était toujours chaud. Le temps le moins agréables c'était quand il pleuvait. Mais en voyageant au Canada, j'avais découvert le froid, le premier mois, j'en aurais pleurer, mais je m'était finalement habitué. En arrivant ici, avec la neige, sa m'avait prit encore quelque jours pour m'habituer, et maintenant, sa allait. J'avais déjà vue plus de neige que sa, en Amérique du nord, c'était incroyable comment il pouvait y avoir de neige en un hiver.

    Je finis enfin par sortir à l'extérieur. J'avais bien fais de chausser mes bottes de travail se matin. La neige était toute fraiche. Si j'avais été la dedans avec des chaussures, j'aurai rapidement attraper le rhume. Je me mis à marcher en direction de la partie brisé. Ce n'étais pas bien loin. Une fois mon trajet terminé, je posais ma boîte d'outil sur le sol, lui faisant une place pour qu'elle tienne sur la neige. Je restais debout, regardant d'où venait le plus gros des dommages. La clôture c'était effondré pendant la nuit, c'était pas beau à voir. Je me mis à pousser la neige de mes pieds pour voir le sol. Les poteaux étaient tombés, ils n'avaient pas supportés la neige. Ils devaient être sur le point de tombés depuis un bon moment. J'agrippais l'un des poteaux et le redressa d'un seul mouvement. En me penchant pour le planter dans le sol, je ne vit pas la pointe d'un clou rouillé qui sortait du bois et m'entaillais profondément le doigt. Je me redressais brusquement, reculais dans ma boîte d'outil et tombais coucher sur le sol. Je me levais à nouveau et avec une grimace de douleur me tins le doigt.

    «Cr*p!!! F*ck!!» Et bip, bip

    Continuant d'insulter je ne sais pas qui en anglais. Le sang tombait par terre, rougissant la neige. Et si se clou était rouillé? Je levais la tête pour regarder le ciel et me mordis la lèvre, je détestais se genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Palefrenier? Mouais! [Pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EDORAS - LES ECURIES
» ✓ Liste des Métiers
» Randonnée au Texas
» Palefreniers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. Domaine de la Rose Noire . :: EXTERIEUR :: ECURIES :: PRES-
Sauter vers: