AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Passage du Galop 4

Aller en bas 
AuteurMessage
David Moss [ABS&HS U_
Admin
avatar

Nombre de messages : 913
Cheval Attribué : Asha Leïla
Métier : Juge
Galops :
7 / 77 / 7

Date d'inscription : 12/05/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 19 ans
Cheval: Asha Leïla
Connaissances:

MessageSujet: Passage du Galop 4   Jeu 22 Jan - 21:53

  • PROGRAMME DU GALOP 4
GALOP 4 : /30
AU PAS : /5
- contrôler la vitesse /1
- déplacer les hanches /2
- inverser et enchaîner des courbes serrées /2

AU TROT : /5
- rechercher son équilibre assis /1
- rechercher son équilibre au trot enlevé lors des variations de vitesse et des changements de direction /1
- contrôler la vitesse /1
- conduire sur des courbes larges /2

AU GALOP : /5
- stabiliser son équilibre sur les étriers /1
- galoper assis en rythme /1
- partir au galop du pas sur le bon pied /1
- contrôler la vitesse /1
- conduire sur des courbes larges /1

SAUT : /5
- rechercher son équilibre sur les étriers en enchaînant des sauts isolés /1
- contrôler l'allure et la vitesse en enchaînant des sauts isolés /2
- conduire en enchaînant des sauts isolés /2

TERRAIN VARIE : /5
- rechercher son équilibre sur les étriers en terrain varié /1
- contrôler l'allure et la vitesse en terrain varié /2
- conduire en terrain varié /2
SOINS : /5
Les soins ci-dessous sont complémentaires de ceux des Galops 1, 2 et 3 :
- poser des protections de travail (guêtres, protège-boulet, cloches, bandes de polo) /2
- poser des protections de transport /3


  • Épreuve montée
A la suite de ce topic, vous écrirez un RP soigné aussi détaillé que possible, comportant votre passage individuel devant le jury des professeurs, c'est-à-dire la reprise et le parcours suivants :
    REPRISE DE DRESSAGE :
    1 A Entrée au trot de travail enlevé
    L Passer progressivement au pas en s'asseyant
    X Arrêt - immobilité - salut
    2 X Départ au pas
    I Prendre progressivement le trot enlevé sur le diagonal droit
    C Piste à main gauche
    3 H X F Changement de main avec changement de bipède diagonal en X
    4 entre
    F et A Passer progressivement au pas
    5 entre
    A et K Départ au galop à droite
    6 E Cercle de 20m
    7 M X K Sur la diagonale transition au trot
    8 entre
    K et A Transition au pas
    9 entre
    A et F Départ au galop à gauche
    10 B Cercle de 20m
    11 R Déchausser les étriers
    12 E Rechausser
    13 K Passer progressivement au trot
    14 A C Serpentine 3 boucles au trot assis
    15 E Doubler au trot assis
    16 X Doubler
    17 G Arrêt - immobilité - salut

    OBSTACLE :
    Hauteur : 80 cm
    Enchaînement de 6 obstacles :
    Vertical – vertical – oxer – vertical avec sous bassement – spa – oxer.
La détente est obligatoire mais on va être sympa, vous n'êtes pas obligés de l'écrire. Rien ne vous empêche non plus de raconter la préparation de votre cheval avant et après l’épreuve.
Note sur 20, vous devrez avoir plus de la 10 pour que cette épreuve soit validée. Votre Galop sera validé si vous obtenez également la moyenne en théorie.

Le système est le même qu’en concours, quelques erreurs ou difficultés peuvent rendre le tout plus réaliste... A vous de voir Wink

Vous pouvez poster dès votre inscription via le topic Annonce Wink
Spoiler:
 

_________________
-- P.e.r.c.h.é . n.o.n . m.i . c.o.n.o.s.ci . . . --


Dernière édition par David Moss le Jeu 5 Mar - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nusicaa Wiltman (abs)
Admin & Apprentie
avatar

Féminin Nombre de messages : 791
Age : 25
Cheval Attribué : Flash
Métier : Apprentie Ethologue
Galops :
4 / 74 / 7

Date d'inscription : 11/05/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 19 ans / Apprentie éthologue
Cheval: Flash
Connaissances:

MessageSujet: Re: Passage du Galop 4   Mer 11 Fév - 21:33

    « Putaaaaain d’sa grand-mère ! »

    Nusicaa, en le tuant sur place du regard, renvoya un coup de poing rageur au banc dans lequel, bêtement, elle venait de se cogner le pied. Parce que, c’est bien connu, c’est toujours avant que vous ayez enfilé vos chaussures et quand vous êtes en retard que ce genre d’incident se produisent. Décrétant, en conséquence, que le meuble avait largement mérité le traitement qu’il venait de subir et sautillant sur place pour faire passer l’élancement douloureux qui lui détruisait les orteils gauches, elle jeta un regard assassin sur l’horloge accrochée au mur de la sellerie. Quatorze heures quinze. Autrement dit, il lui restait exactement quinze minutes avant d’être déclarée à la bourre par les examinateurs. Large, me direz-vous… Oui, mais pas quand on a une jument à préparer, à détendre, et que l’on est attendu pour passer l’épreuve montée du galop quatre. Sas perdre plus de temps, donc, et cessant ses petits sauts inutiles, elle enfila en vitesse grand V les boots qui lui avaient fait défaut quelques secondes plus tôt et ses chaps lavées la veille. Tout aussi rapidement, elle chargea ses bras hâlés de l’équipement de Flash et se dirigea, presque en courant, vers le box de celle-ci. Heureusement, elle était déjà pansée… L’alezane, à la vue de sa cavalière, posa un regard curieux sur elle, puis, comme à son habitude et bien que la jeune femme ne l’ait quittée que cinq minutes, donna un affectueux coup de nez dans sa poche alors qu’elle la sellait avec une rapidité qui n’enlevait presque rien à son habileté.

    « C’est partit ma grande. Dix minutes de détente, ça va être short. J’ai bien fait de te monter un peu tout à l’heure… lança la jeune femme à sa jument tout en la sortant du box. »

    En effet, dix minutes pour détendre et concentrer un cheval, c’était peu. Mais alors, dix minutes pour concentrer, mettre aux ordres et tout ce qui va avec Flash pour une reprise de dressage c’était pire que court, c’était limite suicidaire. En effet, la jolie jument n’était pas l’équidé le plus disposé à se tenir à carreau durant ce genre d’exercice – surtout pas durant ce genre d’exercice, d’ailleurs – et il faut bien dire que sa cavalière n’en était pas bien plus fan. Mais puisque le dressage faisait partie de l’épreuve du galop, alors allons faire un peu de dressage… Et sur cette pensé positive, Nusicaa monta légèrement en selle et serra doucement les mollets en dirigeant sa jument vers la carrière réservée pour l’occasion à la détente des candidats au galop quatre. Une fois arrivée, elle constata avec plaisir que seuls trois cavaliers y étaient déjà présents, et qu’elle n’aurait pas conséquences pas trop de mal à travailler Flash. Un petit coup d’œil jeté sur sa montre lui apprit qu’il ne lui restait plus que huit minutes et qu’elle avait intérêt à se bouger. Aussi, adressant un sourire plus ou moins désolée – plutôt moins – et plus ou moins charmeur – plus tôt plus, ça peut toujours aider – au jeune homme de quatrième année auquel elle grignotait un peu de place, elle fit passer Flash à un trot de travail énergique.

    « Cette fois, ma vieille, on rigole pas. De maintenant à dans une demi-heure, plus rien d’autre que ce que je te demande ne doit compter pour toi. Pigé ? Pendant une demi-heure, je suis Dieu et toi le sujet obéissant à mon commandement suprême, murmura-t-elle à Flash en souriant, amusée, avant de la lancer sur une large volte, au galop. »

    Ceci étant dit, elle demanda à l’alezane de changer de pied sur la diagonale ce que, sans surprise, cette dernière ne fit pas. Grimaçant légèrement – il ne restait plus que six minutes maintenant – Nusicaa reprit la piste en évitant de peu un autre cavalier qui rêvait le nez en l’air, avant de repartir sur une nouvelle diagonale et de réitérer l’ordre ignoré de quelques secondes plus tôt. Cette fois-ci, la jolie jument réagit un peu plus promptement et finit par faire ce qu’on lui demandait, ce qui lui apporta une légère caresse de sa cavalière. Néanmoins, celle-ci était certaine de deviner dans son attitude un « je m’en foutisme » total et particulièrement marqué qui la fit sourire. Arrivée au bout de la diagonale, elle profita d’un bon gros morceau de piste libre pour faire faire à Flash de nombreuses transitions – elle avait remarqué que c’était ce qui la concentrait le mieux – du trot au pas, du pas au trot, du trot au galop, du galop au pas, du pas au galop et toute la combinaisons qu’elle put trouver. Nouveau coup d’œil sur l’heure : trois minutes. Félicitant sa jument pour le fastidieux travail qu’elle venait de faire, elle lui demanda encore quelques figures de manège avec de nouveaux changements de pieds et de mains ainsi que quelques arrêts nets et départs directs au galop. Malheureusement, elle n’eut guère le temps d’aller plus loin, sa montre lui scandant sans aucune pitié chaque secondes de retard qu’elle prenait. Au bout de cent quatre cinquante sept T’es en r’tard, l’objet put enfin cesser ses manifestations agaçantes alors que Nusicaa se présentait à l’entrée de la carrière.

    « A l’attaque, ma belle glissa-t-elle à l’oreille de la jolie alezane après avoir embrassé de son regard fier l’ensemble de la carrière. »

    Attachant d’une main experte l’opulente chevelure brune et ondulée qui dépassait de sa bombe noire, elle respira un coup, s’accorda une seconde de concentration puis, récupérant les rênes qu’elle avait laissées longue à sa jument, elle pressa légèrement ses mollets sur les flancs de Flash qui partit dans un trot un peu trop énergique que Nusicaa contint rapidement. Se levant et s’asseyant sur sa selle, elle veilla à sa tenir droite, posant son regard sur les différents points qu’elle devait atteindre. Un peu après la lettre L, tirant légèrement sur les rênes, elle fit ralentir Flash jusqu’à la mettre au pas et finalement, l’arrêter bien nettement en X. Jusque là, ça allait. Gracieusement et avec ce sourire concentré qu’elle arborait souvent en reprise – quand elle ne grimaçait pas – elle salua l’ensemble des professeurs assis devant elle. Le Domaine de la Rose Noire était réputé pour ses éminents professeurs, à peu près tous champions de leur discipline, qui avaient toujours quelque chose d’impressionnant, mais à force, on finissait par s’habituer à les avoir en face. Elle laissa filer une ou deux secondes – maintenant qu’elle n’était plus en retard elle en avait en pagaille, des secondes – pour assurer sa prise sur les rênes et sa position avant de lancer Flash doucement, qui se mit presque immédiatement au pas. Bon, si tu réagis comme ça tout le long, ça va l’faire, l’encouragea sa cavalière en souriant intérieurement. Arrivée en I, elle donna un peu de jambes pour l’encourager à passer peu à peu au même trot qu’un peu plus tôt et sur le bon diagonal ce qui se fit sans aucun problème.

    Rien n’est acquis, restons concentrées. C’est sur cette maxime que Nusicaa, fixant ses prunelles chocolat droit devant elle, fit une belle rêne d’ouverture à gauche afin de pousser sa jument à prendre la piste à cette main-là. Elle donna un peu plus de jambes pour le permettre un trot plus énergique, accélérant également le rythme avec le quelle se levait puis se rasseyait sur sa selle. En H, elle tourna immédiatement les yeux, les dirigeants vers l’autre bout de la carrière. Les choses se compliquaient ici. Arrivée au milieu de la diagonale, elle s’assit sur sa selle et compta avec application deux foulées avant de se lever de nouveau. Ceci fait, elle eut la surprise de sentir Flash se déporter un peu sur la droite, quittant la ligne de la diagonale. Perturbée par ce mouvements que seule la tendance fofolle de sa jument pouvait expliquer, Nusicaa se retrouva alternativement sur le mauvais puis le bon, le mauvais et enfin le bon diagonal, et ce, une foulée avant la lettre F. Raffermissant sa prise sur les rênes, elle prit la piste à main droite en s’asseyant sur la selle. Le dos bien droit, elle fit peu à peu ralentir la jolie alezane jusqu’à la faire repasser au pas, trois ou autre mètres avant A. Peu après le panneau blanc qui indiquait la lettre, elle recula sa jambe extérieure, serra les mollets et eut le plaisir de sentir la jument partir au galop presque immédiatement pile au milieu entre A et K.

    Se calant assez correctement sur le rythme de Flash, Nusicaa se laissa aller à un sourire. Mis à part quelques petites erreurs, le tout ne lui semblait pas trop mal partit. Une rêne d’ouverture plus tard, elle fit décrire un large cercle à sa jument, avec une certitude approximative sur le diamètre de celui-ci. Elle donna un peu de jambe pour une allure un peu plus cadencée et rejoignit la piste sans difficultés. Flash leva un instant la tête, attirée par l’envol précipité d’un oiseau. Non, non, c’est là qu’ça s’passe, la sermonna en pensée la belle brune en la dirigeant vers le coin M de la carrière. Prenant la diagonale, elle commença à ralentir légèrement l’allure, mais Flash fit sa rebelle, certainement lassée des exercices fastidieux qui lui étaient demandé. Durcissant un peu sa main sur le mord, Nusicaa ne se laissa pas faire et finit – avec une de ses grimaces concentrées – à faire céder l’impatiente alezane et à repasser dans un trot d’abord trop énergique puis plus contenu sur la fin de la diagonale. Veillant à se lever en rythme sur le bon diagonal, le couple prit la piste à main gauche, ralentissant encore et encore jusqu'à ne plus se retrouver qu’au pas. Au coin situé entre A et F, la jeune femme utilisa la même technique que plus tôt pour reprendre le galop. Vérifiant discrètement qu’elles étaient sur le bon pied, elle dirigea Flash sur la piste jusqu’à ce que… Et merde ! Nusicaa eut beau chercher, elle ne parvint à se souvenir de la figure demandée que lorsque la lettre B lui passa rapidement devant les yeux. Avec une grande rêne d’ouverture, elle fit décrire à Flash un large cercle en se rassurant que finalement, elle avait quand même eut de la chance d’y repenser juste à temps. Reprenant la piste en chassant – oui, en souffla dessus – une mèche brune qui lui cachait les yeux, elle se prépara à déchausser, se calant le mieux qu’elle le pouvait sur la cadence de l’alezane. En R, elle lâcha ses étriers, arbora une position dont delle était fière. Les mains posées sur le garrot, elle réprima une accélération potentielle qui n’avait pas lieu d’être et rechaussa en E sans aucun problème.

    Allez, plus que quelques trucs et on est libres… se réconforta Nusicaa qui décidément, c’était dit et redit, s’impatientait profondément. A la lettre K, elle fit doucement repasser sa jument au trot puis, s’asseyant en A, elle s’engagea sur la figure de manège qu’elle préférait ; à savoir la serpentine, elle-même ne savait pourquoi. Assise correctement, dans une bonne position – son point fort, dirons-nous – elle conduisit Flash sur les larges boucles de la figures, la dirigeant en P, en X, en R et enfin en C. Reprenant la piste à main gauche, lâcha un discret soupir à l’idée que plus rien ne sérieusement compliqué ne l’attendait. Maintenant l’allure de sa jument, elle quitta la piste en E puis, en X, tourna de nouveau pour se diriger, en G. Arrivée, elle tira doucement sur ses rênes, s’arrêtant pile là où il le fallait. Se recomposant un visage plus ou moins souriant, elle salua le jury de la même façon qu’elle l’avait fait quelques minutes plus tôt, comme si rien ne s’était réellement passé entre temps. Ouuuuuf… ça c’est fait. Tournant les talons – ou plutôt, les sabots pour être exact – le couple marcha tranquillement vers la sortie de la carrière, libéré. Une fois hors de vue du jury et sortie de la carrière, Nusicaa se jeta sur l’encolure de sa jument, la serrant dans ses bras avec un sourire. Bravo ma belle, on s’en est bien sortit ! Il ne restait plus que le saut, un peu plus tard dans l’après-midi, et c’en serait fini de cette histoire de galop.


_________________


Dernière édition par Nusicaa Wiltman le Mer 11 Fév - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/nusic
Nusicaa Wiltman (abs)
Admin & Apprentie
avatar

Féminin Nombre de messages : 791
Age : 25
Cheval Attribué : Flash
Métier : Apprentie Ethologue
Galops :
4 / 74 / 7

Date d'inscription : 11/05/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 19 ans / Apprentie éthologue
Cheval: Flash
Connaissances:

MessageSujet: Re: Passage du Galop 4   Mer 11 Fév - 21:35

***

    Seize heures et deux minutes. Cette fois-ci, ce n’était pas du retard qu’avais la jeune femme, mais de l’avance. Vingt huit minutes d’avances, au moins durant lesquelles elle n’avait rien à faire. En effet, il ne lui restait que l’épreuve de saut à passer et elle venait de finir la détente de Flash qui – il faut le dire – en avait bien plus profité que deux heures plus tôt. Nusicaa aussi, d’ailleurs… Poussant l’alezane à marcher un peu autour de la carrière pour ne pas qu’elle se refroidisse, elle jeta un regard vers la carrière dans laquelle sautait une autre élève. L’une des barres du vertical gisait à côté de l’obstacle et la belle brune put voir au traits tirés de la sauteuse que ce n’était cette erreur là ne devait pas être la seule du parcours. D’autres couples se succédèrent après celle-ci, plus ou moins bons. Nusicaa reconnut dans l’un d’eux le cavaliers qui s’entraînait au dressage et un jeune homme qu’elle s’était chargée d’accueillir, quelques mois plus tôt. Après un certain nombre de passages, voyant que le temps s’avançait nonchalamment vers la demi, heure à laquelle elle estimait avoir à passer. On ne peut jamais définir combien de temps dureras un parcours, mais on peut toujours avoir une approximation. Histoire de réveiller Flash - ce qui, elle le devinait, ne lui poserait que peu de problèmes – elle le mana une nouvelle fois vers la carrière d’entraînement et lui fit prendre deux fois le croisillon et d’autres barres à différentes hauteur, jusqu’aux quatre vingt centimètres. Lorsqu’elle vit revenir le cavalier censé passer avant elle, elle quitta la piste sur laquelle elle faisait tranquillement marcher Flash puis se dirigea à la même allure vers la carrière où, quelques heures plus tôt, elle passait l’épreuve de dressage. Embrassant de ce coup d’œil fier et sûr de lui qui lui était si familier les obstacles qui y étaient dressés, elle eut un léger sourire. Voilà qui promettait d’être bien plus amusant et beaucoup moins fastidieux que ce dont avait été fait son début d’après-midi. Même Flash, à la vue des barres, s’anima d’une allure un peu plus énergique et d’un ronflement appréciateur. T’as bien raison, acquiesça intérieurement sa cavalière. Et, pressant légèrement les mollets, elle la conduisit dans la carrière, l’arrêtant devant les jurys. Une nouvelle fois, elle les salua avec aisance et l’on pouvait facilement lire sur ses traits qu’elle était bien plus dans son élément que plus tôt. Quand le signal lui en fut donné, Nusicaa fit faire un cercle à sa jument, en profitant pour la mettre au galop. Gow !

    Flash, visiblement heureuse, ne se fit pas prier et prit presque d’elle-même la direction du premier obstacle. Un vertical dont le piège était certainement les couleurs plutôt éclatantes. Nullement impressionnée, la jolie alezane prit encore de la vitesse, pressée d’avaler les barres. Sentant l’accélération, Nusicaa réajusta un peu sa position, raffermit sa prise sur les rênes et la força à ralentir pour qu’elle n’arrive pas trop vite. Flash, concentrée et bien détendue ce coup-ci, se laissa faire par sa cavalière et ralentit légèrement avant d’border l’obstacle qu’elle sauta sans difficultés. Avec un sourire, la jeune métisse dut cependant réprimer une nouvelles fois les ardeurs de sa jument qui reprenait trop de vitesse. On se caalme… Malgré une réaction rapide, Flash prit son appel trop tôt et dut s’allonger au maximum pour passer par-dessus un deuxième vertical, placé dans un des coins de la carrière. Nusicaa serra les dents, mais rien ne tomba et les postérieurs de l’équidé ne firent qu’effleurer la barra supérieure. Reprenant sa jument en main dés la réception, elle durcit un peu sa main, tirant légèrement sur le mord. L’alezane résista quelques secondes, puis finit par céder, ralentissant un peu l’allure et réduisant la longueur de ses foulées. Peu à peu, le couple parvint à se caler au même rythme et aborda le troisième obstacle bien mieux que les deux précédents. A l’appel, Nusicaa se leva sur ses étriers, fixant loin devant elle. Elles s’envolèrent au dessus de l’oxer avec aisance, retrouvant le sol sans problèmes. Cette fois-ci, Flash ne tenta pas d’embarquer sa cavalière, ayant bien compris qu’il ne servait à rien de foncer. Comme ça, c’est génial, la félicita intérieurement la belle brune. Les prochaines barres constituaient un nouveau vertical, mais avec sous-bassement, pour changer. Si elle avait été en concours, elle serait restée sur sa trajectoire, risquant peut-être de l’aborder trop serré, mais là, le but étant de sauter correctement et non de faire un temps magnifique, elle plaça Flash sur la piste, et la fit tourner de façon à prendre l’obstacle bien en face. Elle laissa Flash prendre un peu de vitesse puis, une foulée avant l’appel, se leva en suspension. Une nouvelle fois, le saut s’effectua comme elle le voulait, sans précipitation avec une réception niquel. Flash ne cherchait plus à accélérer, concentrée qu’elle était. Satisfaite que tout se passe comme elle le voulait, Nusicaa aborda avec confiance le cinquième obstacle, un spa. Cette fois, nul besoin de se repositionner, sa trajectoire l’y amenant en face tout naturellement. Les deux obstacles passèrent les barres tout aussi naturellement reprenant la piste à main droite pour la suite. The last one, pensa la belle métisse en posant ses prunelles brillantes sur le deuxième et dernier oxer du parcours. Histoire de finir en beauté, elle reprit légèrement les rênes à sa jument, avec l’ambition de terminer sur un saut parfait. S’il le fut, elle ne pouvait réellement en juger, en tout cas elle fut satisfaite. Elle laissa Flash galoper encore sur quelques foulées puis, le sourire aux lèvres, tira légèrement sur les rênes afin de la remettra au trop, puis au pas. Repoussant une mèche ondulée qui lui chatouillait le nez, elle flatta son encolure avec effusion, contente du parcours qu’elles venaient de faire.

    « We are the best ! lui murmura-t-elle en sortant de la carrière après avoir lancé un dernier regard au jury. »

    Il n'y avait plus qu'à attendre les résultats des épreuves montées et théoriques, mais au moins ça, c'était fait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/nusic
Audrey Delalande
Jeune Intégré
avatar

Féminin Nombre de messages : 73
Cheval Attribué : Tell me
Animal de compagnie : Candy
Galops :
3 / 73 / 7

Date d'inscription : 02/03/2009

Feuille de personnage
Âge / Année: 15 ans/ 1er année
Cheval: Tell me
Connaissances:

MessageSujet: Re: Passage du Galop 4   Dim 8 Mar - 19:30

Il n’y avait pas un bruit si ce n’était les ronflements d’Audrey, le soleil était à peine levé et quelque rayons se débattaient avec les rideaux pour essayer d’éclairait la chambre, un combat vain car le soleil n’était pas encore assez haut dans le ciel et les rideau bien trop épais, tout ce que l’on pouvait distinguer c’est un voile rougeâtre qui c’était faufiler entre deux plis de rideaux venant éclairer le criminels qui allait réveiller la jolie brune. Ce criminel n’était d’autre que son cher portable. Son prédécesseur n’avait pas tenu très longtemps, seulement 15 jours avant qu’elle l’envoie se fracasser sur le sol pour qu’il arrête de sonner. Elle avait racheter exactement le même un I-phone, elle ne l’avait que depuis deux jours et espérait le garder un peu plus longtemps, ce n’était pas parce que cela coûtait chère d’en racheter un tout les quinze jours mais juste parce qu’elle devait attendre deux jours avant de s’en faire livrer un autre. Le portable comme tous les matins vint donc interrompre la quiétude d’Audrey en sonnant à sept heures du matin, avant que le coq n’offre son chant à l’ensemble de la population de Camargue. Audrey prit le temps de se frotter les yeux et de reprendre ses esprits avant d’éteindre son précieux téléphone, elle ne voulait pas le faire tomber à nouveaux. Quand elle fut certain qu’elle n’était plus dans les vapes elle éteignit son portable. Ouf ! Mission réussit, il avait déjà tenu trois jours ce qui était un miracle vu à quel point elle le maltraitait. Aujourd’hui Audrey passait son galop 4, elle devait se présenter pour l’épreuve de dressage devant le jury à exactement 9h15. Elle ne voulait vraiment pas être en retard mais elle avait de l’avance. Elle alla vite se doucher profitant de la pression de l’eau pour reprendre totalement ses esprit puis elle enfila sa tenu de cheval, normalement lorsque l’on passait ses galops l’on devait porter une tenu de concours, elle ne savait pas si c’était comme ça au domaine alors elle la mit quand même par mesure de précaution, elle enfila donc son pantalon de cheval blanc, son col roulé blanc et ça veste noir, ses chaussures d’équitation avait été ciré la veille par son très gentil chauffeur Paolo qu’elle avait gratifier d’une cinquantaine d’euros, bah oui elle n’allait quand même pas abîmer ses jolies ongles. Elle sortit de sa chambre, sa reprise de dressage dans les mains et alla vite prendre un jus d’orange à la cafétéria, elle n’était pas stresser mais préférait ne pas trop manger avant son examen. Il lui restait une heure et demie devant elle, la jolie brune sortit un élastique de sa poche et s’attacha rapidement les cheveux puis plancha attentivement sur sa reprise de dressage pour se remémorer les moindres détails.

Il lui restait maintenant une heure pour préparer son cheval et le détendre. Elle sorti donc et alla voir son cheval. Tell me n’était pas très câlin mais plutôt agressif. A peine elle entra dans son box que l’hongre palomino coucha les oreilles et commença à s’agiter dans son box pour lui montrer qu’elle n’était pas la bienvenue. Audrey n’aimait pas la façon dont il la rejetait mais c’était ainsi c’était le cheval qu’on lui avait confié. De plus ce n’était pas du tout le genre de cheval qu’elle avait l’habitude de monté, il était rapide mais très peu endurant, ce n’était pas un cheval destiné à l’obstacle et il avait un souffle au cœur. Il n’était pas non plus du genre à démarrer au quart de tour mais elle s’habituerait bien à sa nouvelle monture, elle n’avait pas le choix après tout. Quand l’Hongre se fut un peu calmé et habitué à la présence de sa cavalière Audrey le caressa rapidement au niveau de sa pelote mais l’Hongre secoua la tête pour mettre faim à ce geste amical. L’aimerait-il un jour ? Elle ne pouvait s’empêcher d’en douter. Le quarter Horse était resté hier dans son box et sa robe était donc impeccable, sa cavalière se contenta donc de lui curer les pieds et de passer rapidement le bouchon. Tell me avait une magnifique robe palomino qui brillait la plus part du temps. Audrey lui flatta l’encolure.


« Allez mon beau on va faire des étincelles ensemble »


Après tout ne dit-on pas que l’espoir fait vivre. Il est vrai que la seul chose qu’Audrey pouvait faire à présente c’était espérer, elle ne s’était quasiment pas entraîner avec Tell me mais elle mourrait d’envie de passer son galop 4. Elle posa un tapis blanc sur le dos de l’Etalon qui commença à s’agiter pour montrer sa désapprobation à l’idée d’être monté, Audrey elle essaya de se calmer avec une voix douce qui était sûrement le dernier des soucis du cheval. La jolie brune lui mit ensuite la selle puis le filet qui étaient tout les deux noir et des protections blanche avec de la moumoute noir. L’hongre semblait résolut à être monté mais pas content pour autant.
Audrey se mit en selle dans la carrière de détente, l’hongre était calme et attentif, la jeune fille le mit dans un pas énergique, de travail puis lui demanda de s’arrêter et mis ses aides en place pour lui demander un demi-tour sur les hanches, comme elle était à main droite elle utilisa une rêne d’ouverture et une jambe isolée gauche puis elle fit la même chose à la main opposé. Audrey le fit encore un peu marcher puis lui demanda de passer au trot. Tell me se mit au trot mais en secouant la tête de bas en haut. Audrey lui redemanda de se mettre en place en reculant les coudes, en exerçant des pressions de la jambe intérieure à la sangle et en faisant une jambe isolée extérieur. Après quelques foulé Tell me se mit sagement en place. Ils étaient à main gauche. Audrey était au trot enlevé pour ne pas trop fatiguer le bel hongre palomino. Comme il n’était pas très actif elle le fit monter en pression en lui demandant sans cesse de changement d’allure, elle le faisait se rassembler pendant deux foulés pour ensuite le mettre au trot de travail puis lui demandé un allongement puis un rassemblement etc… Tell me devait donc beaucoup se concentrer et ne tentait plus de se débattre, il était bien dans l’impulsion et attentif aux ordres de sa cavalière. Elle le fit changer de main par une diagonale et lui demanda la même chose à main droite, le quarter horse fut tout aussi docile, presque trop au goût de la jolie brune. Elle le mit sur un cercle, lui demandant de s’incurver c’est à dire d’être droit sur son cercle. L’hongre était très souple et se prêta immédiatement à la perfection à l’exercice. Cela provoquait un changement radical chez Audrey qui montait habituellement des chevaux très chauds qu’il fallait d’abord concentré avant de leur demandé un exercice comme celui-ci si simple soit-il. Audrey changea de main par une demie volte. Et lui demanda à nouveau un cercle, le beau palomino était toujours aussi coopératif. Elle le fit encore un peu trotter puis le remit au pas et le ressangla puis lui flatta l’encolure se remémorant sa reprise de dressage dans sa tête. Elle laissait régulièrement souffler l’hongre à cause de son souffle au cœur. Après une petite pause qu’il avait bien mériter elle reprit les rênes et le mis sur la piste à main gauche pour lui demander un départ au galop à partir du pas, elle demanda à l’hongre de se mettre en place avec ses aides puis recula sa jambe extérieure, tendit sa rêne extérieur, détendit sa rêne intérieur et d’une pression de son mollet intérieur demanda le galop au beau palomino. Il fit un joli départ mais baissa un peu trop la tête, Audrey là lui redressa tout en lui demandant de rester en place ce que l’hongre fit. Après un tour e galop où elle lui demanda à sa guise d’allonger ou de rassembler, elle le mit sur un cercle lui demandant de s’incurver, ce qu’il fit et encore mieux qu’au trot. Audrey le fit ensuite repasser au trot puis au pas changea de main par un doubler dans la largeur. Tell me était toujours en place et attentif attendant que sa cavalière lui donne un quelconque ordre. Audrey ne se fit pas prier et lui demanda un départ à droite avec ses aides. L’hongre cette fois ne baissa pas la tête et obéit au moindre changement d’allure que la jeune fille lui soumettait. Audrey put remarquer à quel point le quarter horse était confortable. Après un tour elle lui demanda à nouveau un cercle au début Tell me baissa légèrement la tête chercher de l’impulsion, Audrey répondit à cette demande d’une pression légèrement plus forte des mollets et Tell me releva la tête tout en restant en place car sa cavalière le lui demandait avec ses aides. Elle fit ensuite repasser l’hongre au pas et le laissa souffler avant d’aller s présenter devant le jury. Elle ne stressait pas du tout ce qui était un bon point car Tell me aurait put être stresser si elle l’avait été.

Elle entra dans la carrière de dressage au trot enlever, un trot régulier dans l’impulsion mais pas trop rapide, Tell me était en place et attentif juste ce qu’il fallait. Elle le mit sur un doubler dans la longueur et en L elle s’assit, redressa son dos, recula ses épaules, ses mollets bien serré pour que l’hongre reste en place et Tell me repassa progressivement au pas, un pas que de quelque pression du mollet Audrey réussit à garder bien énergique, c’était bien une des seuls choses à la quel il fallait faire attention avec Tell me, si l’on ne le remettait pas constamment dans l’impulsion il n’était plus attentif et du coup n’était plus réceptif aux aides qu’utilisait son cavalier. Elle demanda au beau palomino de s’arrêter un X, elle attendit quelques seconde et salua ses professeurs qu’elle rencontrait pour la première fois étant tout fraîchement débarquer de la capitale, elle était bien droite, fière, arborant un léger sourire qui ne contenait aucun soupçon de stresse. Elle demanda d’une légère pression des mollets à L’hongre de reprendre le pas, il leva légèrement la tête mais Audrey le reprit presque immédiatement en lui demandant se replacer et continua à donner de l’impulsion à l’étalon grâce à de nombreuse pressions des mollets en I elle lui demanda le trot d’une pression du mollet légèrement plus énergique l’hongre obéit mais baissa la tête, elle l lui releva en lui donnant plus d’impulsion.
Audrey trotta immédiatement sur le diagonal droit, c’était devenu un reflex maintenant. En C elle prit la piste à main gauche toujours dans un bon trot de travail actif, sollicitant L’hongre à chacune de ses foulés de trot. En H elle fit tourner le beau palomino pour le mettre sur une diagonale, il ne broncha pas toujours bien en place dans un trot actif et volontaire. Audrey changea de bipède diagonale en s’asseyant deux temps en X puis il reprirent en F la piste à main droite. La jeune cavalière se redressa et reprit légèrement Tell me dans les rênes et refit passer l’hongre au pas un peu avant A. Le palomino secoua légèrement la tête mais Audrey lui demanda de se concentrer en lui demandant de se mettre en place et il fut assez vite calmer.
Audrey mit ses aides du départ au galop à droite en place, elle recula sa jambe gauche, l’isolent et poussant légèrement les hanches du palomino vers l’intérieur, elle tendit sa rêne gauche pour retenir l’épaule gauche du quarter horse pendant le départ alors qu’elle détendit la rêne droite pour l’encourager à partir sur le bon pied, légèrement avant K elle demanda à l’hongre un départ au galop d’une pression du mollet droit à la sangle, Telle me s’exécuta sans même baissé ou levé la tête ce qui donna du courage à Audrey pour la suite, elle était toujours bien droite, son sourire ne quittant jamais son visage, comme si elle ne s’autorisait pas à grimacer.
Lorsqu’elle arriva à la lettre E elle mit Tell me sur un cercle, il était bien évidemment sur le bon pied. Tell me ne lui avait encore jamais fait de départ à faux et elle se demandait toujours quand es ce que ça arriverait. Le cercle ne posa pas plus de problèmes qu’à la détente, il était bien rond, bien large, l’hongre avait prit une belle courbe, en place du début à la fin et Audrey l’avait bien incurver sa jambe extérieure isolée, sa jambe intérieur à la sangle et ces mains exerçant une légère rêne d’ouverture. Audrey l’accompagnait bien, le galop de Tell me était vraiment très confortable, elle avait l’impression d’être sur un fauteuil bien moelleux.
En M Audrye mit l’hongre sur une diagonale, son galop était toujours très régulier, presque comme un cheval à bascule, elle ne lui demanda ni d’allonger ni de rassembler puisque ce n’était pas demander mais lui faisait toujours garder un galop actif. Elle redressa son dos les mollets toujours serrés puis recula les coudes et fit repasser le palomino au trot, comme il n’y avait pas de précision elle resta assise accompagnant bien Tell me. Entre K et A elle le refit passer au pas sans problèmes le gardant actif grâce à ses mollets.
Audrey mit ses aides du départ au galop à gauche en place, jambe isolé droite, rêne droite tendu, rêne gauche détendu et demanda le galop entre A et F d’une pression du mollet gauche, Telle me partit tête baisse mais Audrey la releva de quelque pression énergique des mollets et en B elle lui demanda un cercle, Elle utilisa ses aides de façon appliqué, en bonne élève Tell me toujours en place s’incurva très bien essayant de temps en temps de relever la tête mais les aides actives d’Audrey l’en empêchait, vaincu il céda et arrêta de lutter contre sa cavalière malgré qu’il se soit encapuchonné pendant trois foulés de galop.
En R Audrey déchaussa ses étriers comme c’était mentionné dans la reprise. Elle accompagna très bien l’hongre avec son bassin mais celui§ci voulut accélérer en sentant les étriers claquer sur son ventre, il leva la tête et allongea légèrement. Audrey le reprit en main le faisant reprendre dans un premier temps un galop de travail puis lui redemandant de se mettre en place. En E elle rechaussa les étriers se qui calma le palomino et elle dut donc lui redemander de s’activer pour qu’il ne perde pas son impulsion.
Audrey se redressa un peu avant la lettre K puis recula les coudes et demanda au quarter horse de repasser progressivement au trot en K. Celui§ci ne broncha pas et resta en place pendant la transition. La reprise était bientôt finit, il ne fallait pas tenir très longtemps encore. Audrey le garda énergique car il commençait à s’essouffler.
Maintenant venait le tour de la serpentine, figure qu’elle n’avait pas travaillé en détente. En A elle mit l’hongre sur la serpentine, il était bien attentif et réceptif et ne broncha en aucun cas se tenant à carreau tout le long de la serpentine, s’incurvant à la perfection sur chacune des boucles, cela se voyait que le point fort de Tell me était le dressage, il était vraiment très souffle et bien dans l’impulsion à condition que son cavalier utilise correctement ses aides et se serve de ses défauts comme atouts.
La serpentine s’acheva en C et elle fit reprendre la piste au quarter horse, en E toujours au trot assis elle le mit sur un doubler puis en X elle le mit sur un autre doubler, n’abandonnant pas Tell me sur la fin, elle le sollicitait toujours avec ses mollets pour qu’il reste dans l’impulsion. En G elle se redressa et lui demanda de s’arrêter en reculant ses coudes. L’hongre ne se fit pas prier et Audrey salua à nouveau le jury. Elle attendit quelques secondes puis laissa l’hongre rêne longue et lui flatta l’encolure. Le bel hongre palomino reprenait son souffle. L’épreuve de dressage n’était que l’après midi elle pouvait donc le laisser se reposer avant de lui demander un autre effort.
Audrey mit pied à terre et l’emmena dans son box, elle les desharnacha puis comme il faisait encore trop froid pour qu’elle le douche, elle le bouchonna avec de la paille et lui donna une pomme qu’il avait bien mérité, elle était contente de sa reprise.

[ je poste l’obstacle après mon brevet blanc XD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/audre
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passage du Galop 4   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passage du Galop 4
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» anecdote sur le passage de Napoléon à Buigny-St-Maclou (80)
» Le passage du Simplon
» A la recherche d'un passage secret! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. Domaine de la Rose Noire . :: EXTERIEUR :: TRAVAIL :: CARRIERE-
Sauter vers: