AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DEPART DE LA SORTIE BIVOUAC

Aller en bas 
AuteurMessage
Marion Duval
Admin & Ethologue
avatar

Féminin Nombre de messages : 1312
Age : 24
Cheval Attribué : Olympe & Just Another
Métier : Ethologue
Animal de compagnie : C'Kiss Cool
Galops :
7 / 77 / 7

Date d'inscription : 11/05/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 20 ans
Cheval: Olympe & Just Another
Connaissances:

MessageSujet: DEPART DE LA SORTIE BIVOUAC   Sam 25 Oct - 20:30


    Eclatez-vous =)
    Temps : Gris.
    Température : 15°C
    Sol : Sec

_________________

    « What will be the name of your children ? You can't hide forever. I can't see you. In the wheatfields. I have lost my sence of humour. Show me where you are. The grass is too tall. I can't even talk. The is no place. Down here. Small enough. For you to stay. I come back home and try to see. The hints you left for me. Never found the ring. Will you ever marry me ? »[/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net
David Moss [ABS&HS U_
Admin
avatar

Nombre de messages : 913
Cheval Attribué : Asha Leïla
Métier : Juge
Galops :
7 / 77 / 7

Date d'inscription : 12/05/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 19 ans
Cheval: Asha Leïla
Connaissances:

MessageSujet: Re: DEPART DE LA SORTIE BIVOUAC   Dim 26 Oct - 18:38

    « Allez ma Leïla, debout ! »
    Huit heures du matin, et les écuries du domaine bruissaient déjà d’une activité anormale. David était content de pouvoir, en tant que membre du personnel, bénéficier d’une allée de boxes séparées de celle des élèves, ce qui l’éloignait du plus gros de l’animation et lui permettait de préparer sa nerveuse jument dans un calme approximatif.
    C’était un grand jour, le départ d’une expédition à cheval pour tout un week-end. Perspective hautement excitante pour les élèves, à en juger par le nombre de discussions que le jeune homme avait surprises à ce sujet.
    « David, on a besoin de toi ! » appela quelqu’un.
    « J’arrive… » soupira-t-il.
    Mais qu’est-ce qui lui avait pris de se proposer comme accompagnateur ? Du coup, il se retrouvait avec tout un tas de responsabilités sur le dos, comme gérer le matériel par exemple…
    Il sortit donc du box de sa jument et se dirigea vers la cour de l’écurie où se faisaient les répartitions. Pour éviter de trop charger les chevaux, on avait décidé de fournir une tente pour deux aux élèves. Il s’agissait maintenant de donner aux uns les tentes et les duvets, aux autres le ravitaillement et le matériel de base du campeur. Toute cette animation, si tôt, ça l’agaçait et il préféra s’éloigner un peu en faisant mine de relire la liste des élèves participants. Il n’en connaissait aucun, mais ils n’étaient pas nombreux. Parmi les autres papiers qu’on lui avait refilés, il trouva l’itinéraire détaillé du week-end. Après une longue balade en forêt, ils atteindraient les plaines aux alentours de midi, à temps pour pique-niquer tous ensemble. Durant l’après-midi, les élèves auraient quartier libre : ils pourraient partir balader chacun d’un côté ou se décider tous ensemble pour une destination commune, puis en fin d’après-midi un point de ralliement avait été fixé, où serait monté le campement. Au cœur des plaines, pas très loin d’un cours d’eau pour abreuver les chevaux. Une soirée feu de camp était programmée, et David se promit de cuire lui-même les grillades. Il n’avait pas l’intention de manger du charbon à la place des saucisses prévues… Le lendemain matin, il leur faudrait lever le camp assez tôt, à neuf heures et demie au plus tard, car il était interdit de bivouaquer pendant plus de douze heures. Le Domaine avait obtenu une dérogation exceptionnelle de trois heures, mais pas plus. Du doigt, le jeune homme suivit l’itinéraire du lendemain. Une grande balade à travers les plaines puis la plage, où ils s’arrêteraient sûrement, puis un dernier bout de forêt qui leur permettrait de regagner la Rose Noire dans l’après-midi. Bon, ça avait l’air plutôt sympa tout compte fait.
    Décidant que les autres organisateurs s’en sortaient très bien dans l’attribution du matériel, David quitta l’ambiance surexcitée de la cour pour retrouver sa jument qui s’impatientait dans le box.
    « Oh non, ne me dis pas que toi aussi ça t’excite à ce point… »
    Il la fit sortir et elle manqua le bousculer, puis elle ne cessa de s’agiter dans tous les sens pendant qu’il la pansait. Décidément, de bon matin, elle pétait la forme encore plus que d’habitude. Néanmoins le jeune homme avait l’habitude de ce genre de débordements et il la pansa sans se laisser impressionner. Il lui fallait la préparer rapidement, et ensuite aller vérifier le harnachement de tous les autres chevaux. Mais avant, un petit lâcher au paddock s’imposait, parce qu’elle était d’une humeur beaucoup trop explosive aujourd’hui. S’il avait été seul, il ne l’aurait d’ailleurs peut-être même pas montée directement, mais alors avec tous les autres chevaux et l’excitation du départ, il savait très bien que c’était trop dangereux.
    L’ayant pansée, il lui mit des protections aux membres et la conduisit au manège, en faisant un détour pour éviter de passer au milieu de la foule des gens qui se préparaient à partir. Lorsqu’il la lâcha, Leïla lança un violent coup de cul et se lança dans un galop effréné rythmé de vives ruades. David se félicita de ne pas être sur son dos… La laissant seule, il retourna dans la cour pour préparer son propre sac. Il lui faudrait emmener sa tente et son sac de couchage, plus la trousse de premiers secours, le matériel d’Asha Leïla –quelques brosses, un seau…- et éventuellement quelques ravitaillements s’il lui restait de la place, mais c’était peu probable. Après avoir réglé un différend entre deux élèves qui se disputaient pour savoir qui prendrait la tente et avoir engueulé un autre qui mélangeait tout son matériel, il passa dans les rangées de boxes pour surveiller les préparatifs.
    « Allez, allez, il faut être prêt à neuf heures ! »
    Quiconque a déjà fait l’expérience des départs en groupe sait que, pour partir à neuf heures et demie comme prévu, il faut exiger que tout le monde soit prêt une demi-heure avant. La plupart des élèves n’en étaient encore qu’au pansage et, après les avoir pressés, David retourna au manège.
    Sa jument semblait s’être suffisamment défoulée et elle se laissa plus ou moins docilement rattraper. Il la ramena devant son box, et après un rapide coup de bouchon –parce que bien sûr, elle s’était roulée…-, David la sella. Il n’avait pas de selle spéciale randonnée, aussi posa-t-il sur le dos de sa jument une selle mixte aussi confortable que possible, par-dessus deux tapis et un amortisseur. Il la brida et attacha son licol par-dessus, puis se mit à batailler avec les fontes de la selle pour charger ses sacs sur la jument. Il équilibra les charges de son mieux, sans tenir compte des regards réprobateurs qu’elle lui lançait, et décida que pour finir, il porterait le reste dans son propre sac à dos.
    « Et voilà ma belle, fin prête ! »
    David la détacha et la conduisit dans la cour. Il l’attacha à une rangée d’anneaux, là où tous les chevaux prêts devraient être attachés avant le départ pour une ultime vérification.
    Le jeune homme fit le tour des écuries, vérifiant que les élèves s’en sortaient bien et aidant ceux qui étaient le plus en retard.
    À neuf heures dix, tout le monde était enfin réuni dans la cour pour un rapide débriefing de la directrice de la Rose Noire, que David n’écouta pas, trop occupé à vérifier que tous les chevaux avaient été bien préparés et que rien ne manquait dans le matériel de chacun.
    « OK, tout le monde en selle ! » scanda le chef de file en montant lui-même à cheval.
    David pour sa part serait dernier, chargé de jouer les « voitures-balais ». Il pourrait surveiller toute la colonne et venir en aide aux cavaliers en difficulté si besoin était…
    Il se posa en douceur sur le dos de sa jument qui piaffa d’impatience.
    « Oui, oui, ma belle… Tu vas voir, tu vas pouvoir mettre à profit tout ton punch ! » promit-il.
    Il était neuf heures et demie précises quand la file de chevaux prit le départ vers la forêt.


      - Accompagnateurs : Ashley Clavis, David Moss
      - Chef de file : Ashley Clavis
      => Ce topic nécessite des réponses rapides, aussi exceptionnelle-
      ment vous n'êtes pas obligés de faire 10 lignes entières, tant que
      vous en faites plus de 6, que c'est de l'action et que ça permet d'a-
      vancer le topic.
      => On n'impose pas d'ordre de passage, mais faites en sorte d'en
      respecter plus ou moins un, si l'on ne s'attend pas les uns les autres
      on ne s'en sortira pas.
      => Il est fortement conseillé de lire les posts des accompagnateurs
      qui vous guident...

_________________
-- P.e.r.c.h.é . n.o.n . m.i . c.o.n.o.s.ci . . . --


Dernière édition par David Moss le Lun 3 Nov - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé Dupont
Habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 25
Cheval Attribué : Djidane
Métier : Etudiante en deuxième année
Galops :
1 / 71 / 7

Date d'inscription : 09/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 16 ans
Cheval: Djidane
Connaissances:

MessageSujet: Re: DEPART DE LA SORTIE BIVOUAC   Mar 28 Oct - 19:48

    Chloé s'était levée très tôt ce matin et n'avait pas beaucoup dormi. Elle était si excitée. Le domaine avait organisée une randonnée de deux jours pour ses cavaliers. La randonnée, la jeune fille ne connaissait pas mais ne demandant qu'à découvrir, elle s'était immédiatement inscrite. De plus, elle savait Djidane calme, le couple ne devrait donc rencontrer aucun problème. Quand le réveil avait sonné, la jeune fille s'était tout de suite levée, après une rapide douche pour se réveiller, elle s'était mise en tenue. Elle rassembla les affaires qu'elles avaient préparé la veille et se rendit à l'écurie. Il était 8h.
    Quand Kim rentra dans l'écurie, qu'elle ne fut pas sa surprise de la trouvée bondée, elle s'était exprès levée tôt pour essayer d'échapper, à tout ce vacarme mais aussi pour être sûre d'être à l'heure. La jeune fille pénétra dans le box de Djidane. Celui-ci semblait nerveux, ce qui étonna Kim. Toute cette agitation dans l'allée de l'écurie devait le stressé. Kim entreprit de le panser, elle l'étrilla, lui passa un coup de bouchon, puis lui cura les pieds. Elle entreprit ensuite de masser l'hongre avec de l'huile essentielle de lavande, pour l'aider à se calmer. Djidane appréciait beaucoup ces massages, après quelques minutes, il était complètement détendu. La jeune fille se dirigea ensuite dans la sellerie pour chercher le matériel de Djidane. Elle lui mit son filet et le sella. Elle avait rajouté un amortisseur sous la selle de l'hongre. Cela était préférable pour la randonnée. Quand elle en eut fini avec le harnachement du beau baie, elle entreprit de placer ses affaires, et celles que les organisateurs lui avait confié sur son dos. Elle s'arrangea pour que rien ne le gêne, et vérifia cela en le faisant marcher dans l'allée. Elle plaça ensuite son sac à dos sur ses épaules et quitta l'écurie pour aller accrocher Djidane à l'extérieure. La directrice donna les dernières indications avant le début de la ballade. Un jeune homme que Chloé connaissait de vue mais dont elle ignorait le nom vérifia son matériel. Celui-ci n'eut rien à redire. Chloé était contente d'avoir réussi à disposer ses affaires toutes seule sur le dos de sa monture et correctement en plus. Quand tous les harnachements furent vérifiés, elle put enfin se mettre en selle. La grande file suivit un sentier, Chloé se situait dans les derniers cavaliers de cette file.


    "C'est parti mon beau! Je sens que ces deux jours vont être vraiment super!"

    Elle flatta l'encolure de Djidane avant de se reconcentrer sur son chemin. Après plusieurs minutes de silence, Chloé fut prise d'une envie de parler, elle ne connaissait pas grand monde asur le domaine et se sentait donc un peu seule en ce moment, cette sortie était l'occasion de se faire des amies, à condition qu'elle fasse des efforts. La jeune fille se retourna donc pour regarder la personne qui était derrière elle et entama la conversation.

    "Une sacrée envie de parler me prend là ! Je me présente Chloé Dupont!"

    Chloé attendit que l'inconnu se présenta à son tour, tout en espérant qu'elle ne se fasse pas remballer.


Dernière édition par Chloé Dupont le Mar 4 Nov - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/chloe
Automne Brook
Habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 184
Cheval Attribué : Iris D'Orlean
Métier : Réveuse :P'
Animal de compagnie : Nuage
Galops :
2 / 72 / 7

Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 16 ans / 2 ème année
Cheval: Iris d'Orléan
Connaissances:

MessageSujet: Re: DEPART DE LA SORTIE BIVOUAC   Mar 4 Nov - 19:58



Automne lâcha un soupir quand son réveil sonna. Elle s'assit sur le rebord de son lit et émergea doucement. Elle regarda l'heure,il était très tôt. Mais la jeune fille était trop stressée pour se recoucher. Elle alluma la petite lumière & prit ses affaires préparés la veille et d'un pas lent ,elle accéda aux douches. Elle prit une douche tiède et comme,ça à chantonner. Elle s'habilla d'une tenue dite 'destroy',c'est à dire un pull orange ample vieux comme l'âge de pierre et un pantalon d'équitation beige troué. Elle attacha ses cheveux dans un chignon rapide et prit son sac de randonnée vert sur son dos. Elle descendit et vue que le soleil était à peine levé. Elle mangea un déjeuner copieux et sautilla jusqu'au écuries. Automne était assez excitée & assez stressé de cette randonnée même si elle en avait fait pleins avec son cheval ,Post It,dans les plaines Canadienne. Automne rentra d'un air joyeux dans le box de sa jument. Elle regarda de ses yeux verts vifs ,la jument encore endormie .Elle la caressa joyeuse de sa sérénité & de son calme .Elle commença donc à préparer sa jument .Elle lui donna sa ration puis la pansa doucement en sifflotant .Elle lui son tapis vert anis et son amortisseur& la jument commença à réagir en grattant du pied. Automne fit mine de ne rien voir et lui mit sa selle de randonnée achetée à la sellerie de Lunel. Elle lui mit le filet et enfin un licol rouge par dessus. Automne répéta ces gestes avec une grande aisance qui laissa deviner qu'elle y avait beaucoup penser durant la soirée qui précédée la randonnée. Elle caressa la jument et lui murmura à l'oreille:

-Tu es exceptionnelle,ma petite Iris!


Puis elle ré inspecta le corps de la jument quand elle s'aperçu qu'elle avait oublié de mettre de l'émouchine. Elle sortit le spray du sac de randonnée et en mit sur les parties du corps qui n'étaient pas recouverts par un quelconques matériels. La jument ne broncha pas & Automne s'inquiéta même de se manque de push. Puis Automne attendit au près de sa jument que le groupe partent. Tous le monde était assez impatients et stressés se qui détient sur l'esprit calme d'Automne. Elle se calma en chantonnant un air Argentin et puis elle pensa que cette randonnée lui permettrait de créer des liens plus forts avec sa jument et avec les autres élèves car Automne ne connaissait pas grand monde & cela l'affectait beaucoup.
Enfin un homme au visage un peu impatient vérifia l'équipement d'Automne & demanda à la jeune fille de mieux dégarotter sa selle.
Automne acquiesça puis elle enfila sa bombe mit sa cravache en main droite et accrocha ses dernières affaires et se mit en selle. Elle donna un peu d'impulsion et Iris avança d'un pas vifs,Automne était heureuse que sa jument se soit enfin réveiller. Maintenant il fallait faire éviter les étalons pensa Automne,sinon ça risquer de mal se passer. La jeune fille cherchait une place quand une fille aux airs sympathiques perchait sur un étalon lui adressa la parole.

-Coucou,moi c'est Automne Brook,je suis désolé j'aimerais bien parler avec toi mais Iris n'aime pas vraiment les étalons alors je vais un peu m'éloigner devant mais ne t’inquiète pas on pourra comme même se parler mais ne t'approche pas trop .


répondit Automne d'un sourire gêné.


Dernière édition par Automne Brook le Mer 5 Nov - 9:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/autom
Ashley CLavis
Vétérinaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 25
Cheval Attribué : Suerte
Métier : Vétérinaire
Animal de compagnie : Lilo- Lapin Toy
Galops :
5 / 75 / 7

Date d'inscription : 26/10/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 24 ans/vétérinaire
Cheval:
Connaissances:

MessageSujet: Re: DEPART DE LA SORTIE BIVOUAC   Mer 5 Nov - 1:28

Pfiiou. 7h00, le réveil sonne... déjà !
La tête enfouie sous son oreiller bien chaud, Ashley poussa un gémissement plaintif. Fait ch*er de se lever ! xD
Bon ben, quand faut y aller faut y aller ! La jeune femme sortit contre son gré de son lit chéri, et fila sous la douche directement. Une bonne douche brûlante la motiverait sans doute !
Après une bonne demi heure sous l'eau, elle descendit dans sa cuisine en peignoir et se fit une tasse de café avec un bon pain au chocolat.
Lilo, sa chienne golden de 2 mois et demi l'accueillit avec joie. Ashley l'emmenait au bivouac, naturellement ! Elle n'allait pas la laisser là !
Son petit dejeuner avalé, Ashley fila enfiler une tenue appropriée à son programme : une culotte d'équitation grise et noire, un chemisier blanc et un pull en laine marron.
Elle mit ses boots, ses chaps et commença à charger sa voiture de divers équipements (trousse d'urgence pour les chevaux etc...)
En route, elle attrapa sa chienne, lui mit une couverture spéciale chiot de couleur rose et elles se mirent en route pour le Domaine de la Rose Noire.
Dix minutes à peine après, Ashley et Lilo étaient arrivées.
La petite chienne descendit de la voiture, la queue remuante.
La jolie jeune femme l'attacha avec une longe au bout du collier, car elle l'aurait facilement de la perdre avec l'effervescence de ce matin !
Ashley voyait beaucoup de jeunes cavaliers courir partout, porter des sacs à dos, de couchages et tout l'attirail du parfait randonneur.

Avec ses propres affaires, la jeune vétérinaire se mit en route vers l'écurie du personnel. Il n'y avait pas beaucoup de monde, presque personne à vrai dire.
Elle ne vit qu'un jeune homme, dans le box de sa jument .

Il était 8h30 quand la jeune Ashley entra dans le box de Suerte, le box juste en face du jeune homme et sa propre jument.

"Salut beauté fatale ! Bien dormie j'espère, parce qu'on a du boulot ! " lança-t-elle en caressant Suerte sur son chanfrein.

Pour commencer, elle pansa sa jument à fond, du bout des oreilles jusqu'au bout des sabots. Impeccable, la jument commençait à renacler.
Ashley regrettait déjà son lit !
Et Lilo qui tirait sur la longe pour aller courir partout !
Mince, Ashley avait oublié de prendre le seau de Suerte dans la remise. La flemme d'y retourner ^^ Elle aperçut un seau vide devant le box d'en face.
Elle sortit donc du box de Suerte et avança vers celui où se trouvait l'homme.[David}
Elle se mit devant la porte et sourit :
"Euh..salut ! Sa te dérange pas si j'emprunte le seau de ta jument quelques instants ? J'ai oublié le mien !"

Le jeune homme accepta, Ashley le prit et le remplit d'eau qu'elle donna à Suerte.
Ainsi, pendant que la jument buvait tranquillement, la jeune véto pu la seller.
Fin prête, elle mit son sac à dos sur elle, attrapa Lilo, qu'elle mit dans une sacoche accrochée à la selle de Suerte.
Elle détacha sa jument, et toutes les 3 sortirent de l'écurie.
Elle aida David, l'autre accompagnateur, à vérifier tous les chevaux et à lister les élèves présents au bivouac.
Une fois le discours de la directrice terminée, David annonça le départ.
Ashley mit un pied à l'étrier, et se hissa souplement au dessus de sa selle.
Lilo regardait partout et Suerte avait hâte d'y aller.
Ashley avait reçu pour missions d'être chef de file. Elle mena sa monture en premier donc, s'assura que tout le monde la suivait, et c'est partit !

_________________
Suerte::..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/inscriptions-f5/ashley-t70
Nusicaa Wiltman (abs)
Admin & Apprentie
avatar

Féminin Nombre de messages : 791
Age : 25
Cheval Attribué : Flash
Métier : Apprentie Ethologue
Galops :
4 / 74 / 7

Date d'inscription : 11/05/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 19 ans / Apprentie éthologue
Cheval: Flash
Connaissances:

MessageSujet: Re: DEPART DE LA SORTIE BIVOUAC   Mer 5 Nov - 2:42

    Il était sept heures et demie précis lorsque le réveil de Nusicaa se mit à émettre des bips stridents et continus. Le soleil se levait à peine, en ce matin de début d’hiver mais déjà, le Domaine de la Rose Noire bruissait d’activité. Il suffisait de se pencher à une fenêtre pour voir la cour et les écuries grouiller de monde. Des chevaux, des élèves… Où que le regard se pose, on ne pouvait les manquer. Forcément, c’était jour de sortie aujourd’hui. Et la seule perspective d’une longue balade suivie d’un bivouac suffisait visiblement à réjouir la plupart des élèves de l’internat, même si tous n’y participaient pas. Pour ces derniers, ça voulait dire journée sans cours. Autrement dit, plus de calme dans les manèges et carrières, moins de queue à la cafeteria… Bref, tout le monde y trouvait son compte.

    Sept heures trente cinq, et le réveil n’avait pas encore cessé, émettant des bips de plus en plus insupportables. Si l’on estimait qu’un simple objet en plastique pouvait avoir des émotions, on aurait pu jurer que le réveil était furieux d’être ignoré ou étonné de ne pas avoir subi le traitement réservé aux choses comme lui : on bon coup pour lui couper le sifflet. Ce n’est qu’a sept heures trente huit que Nusicaa s’aperçut de l’appel désespéré de l’objet. Seulement, au lieu d’émerger d’un profond sommeil comme l’aurait supposé la présence de la sonnerie, elle ouvrit la porte de la chambre et s’y engouffra. Emmitouflée dans une épaisse serviette, elle alla directement éteindre le malheureux réveil avant de se poster devant son armoire. Aussitôt, tout ce dont elle avait besoin en prévision de la balade qui s’annonçait fit un vol plané jusqu'à aller s’écraser sur son lit. A huit heures moins cinq, la jeune femme fermait doucement la porte de sa chambre, par égard pour ceux qui dormaient encore. Il y avait bien une heure qu’elle était levée, comme toujours.

    Elle se rendit d’un pas léger dans la cour du Domaine et, de là, aux écuries. L’agitation des élèves la faisait sourire. Elle salua sur sa route quelques connaissances, adressa deux ou trois sourires à des gens qui semblaient la connaître bien que la réciproque ne soit pas vraie. On échappe pas toujours aux conséquences d’une carrière de gymnaste internationale… Elle eut du mal à se frayer un chemin pour accéder à la sellerie mais, étant dans un jour de bonne humeur, elle se contenta de presser deux ou trois personnes. Une fois encore, elle se dépêcha d’attraper tout le matériel dont elle avait besoin. Après un instant d’hésitation et au vue de la foule qui se massait devant le local, elle se décida à prendre son harnachement également, histoire de ne pas avoir à revenir avant que la sellerie ne se soit au moins légèrement vidée.

    C’est ainsi chargée qu’elle prit la direction du box de Flash. Une nouvelle fois, elle salua une ou deux personnes avant de s’extraire en vitesse d’un groupe qui lui barrait la route. L’excitation de certains élèves était presque risible, mais elle ne se permit aucun commentaire. Il fut un temps où elle aurait peut être réagit comme ça, qui sait. La jeune femme lâcha un soupir de soulagement une fois arrivée devant le box qu’elle cherchait. Sa jolie jument l’accueillit d’un ronflement affectif et d’un léger coup de tête dans l’épaule. Nusicaa sourit et tapota son encolure tout en caressant doucement son chanfrein. Quelques secondes plus tard, elle rapatria tout son matériel dans le box. D’habitude, elle préférait seller et penser à l’extérieur, mais ce matin c’était presque mission impossible. Visiblement, pas mal d’élèves avaient eu la même idée qu’elle… mais beaucoup plus tôt. Mais, nullement affectée par ce changement d’habitude, la jeune femme commença tranquillement le pansage de sa monture.

    Cette dernière ne se montra pas trop récalcitrante, même au vue de l’agitation qui régnait un peu partout. Non, elle se contenta de jeter des regards gourmands et de lancer des coups de nez significatifs vers les poches de sa cavalière, à la recherche d’une friandise ou d’une toute autre gâterie. Ce ne fut qu’une fois que Flash fut totalement propre et prête à être harnachée que Nusicaa céda à ses désirs en lui offrant, la main grande ouverte, une carotte qu’elle avait cachée dans sa boîte de matériel. Elle lui tapota gentiment l’encolure en la traitant de « grosse gourmande » puis alla attraper le harnachement qui trônait sur les parois du box. Finalement, elle n’était pas si mécontente d’être restée au box, au vu de la façon dont grouillait l’extérieur des écuries. Un sourire étira ses lèvres puis elle commença à seller. Un jeune homme qu’elle ne connaissait pas l’interrompit un instant pour lui demander quel était le programme de la sortie. Nusicaa n’avait pas gardé la feuille mais s’en souvenait parfaitement, étant donné que la balade commencerait pas la forêt. Ensuite, ils atterriraient dans les plaines pour y passer l’après-midi et la nuit. Le lendemain serait consacré à l’exploration des plaines puis de la plage et enfin, retour au Domaine. La belle brune donna au jeune homme toute ces indications le plus sommairement possibles, n’ayant pas franchement envie de lui détailler tout le programme. Flash la rappela de toute façon à l’ordre, n’appréciant visiblement pas d’avoir sur le dos une selle remuante car non sanglée.

    La jeune femme termina tranquillement de préparer cette dernière puis s’équipa elle-même en attachant ses chaps et en enfilant une veste marron. Le tout était complété d’une culotte d’équitation beige, d’un tee-shirt blanc, de ses fameuses vieilles boots dont elle ne voulait pas se séparer et d’une bombe noire. Elle passa quelques minutes à parlementer avec une fille de quatrième année pour s’accorder sur le port du matériel et finit par céder à ses stupides exigences. De toute façon, elle n’en était pas à ça près. Il était neuf heure pile quand la jeune femme sortit Flash dans la cour, au milieu des autres élèves. Elle salua de nouvelles personnes et commença à discuter avec un jeune homme de son âge. A directrice les interrompit pendant un moment de blanc dans la discussion, ce qui n’était pas plus mal : l’interlocuteur de Nusicaa n’était pas franchement une lumière. Elle écouta vaguement le speech. Elle adressa un sourire à David qui passait pour vérifier le matériel puisse prépara à monter en selle. Un dernier réglage d’étrier plus tard et l’annonce du départ était lancé.

    Nusicaa grimpa sur le dos de sa jeune jument et laissa passer le plus gros des élèves. Les conversations étaient agitées, portant sur le programme du weekend, le bivouac et la soirée prévu, les possibilités de choses à faire dans l’après midi… Bref, rien que de très banal, puisque ce n’était qu’une sortie banale. Pour une fois… pensa la jeune femme avec une vague grimace. Elle se plaça directement à la fin de la file, derrière deux filles qui commencèrent à faire connaissance. La longue file de cavalier marchait alors sur un petit sentier en direction de la forêt. Cela faisait quelques minutes qu’ils marchaient tranquillement et Nusicaa avait déjà son iPod collé à ses oreilles. Bien entendu, le son n’en était pas trop fort mais assez pour occulter le maximum de bruit. Elle ne tenait pas à se taper un mal de crâne ce weekend là… Ses yeux balayaient la plupart du temps le paysage autour qui, pour le moment, se limitait à un sentier plat et à l’ombre de la forêt, quelques centaines de mètres plus loin. Au bout d’un moment, elle se retourna. Il y avait seulement deux personnes derrière elle. Une homme qui lui était inconnu et à qui elle rendit un vague salut et David qui fermait la marche. Rappelée à l’ordre par la gourmandise de Flash, Nusicaa concentra de nouveau son attention sur sa monture, l’empêchant fermement d’aller voir ce qui se passait dans le champ d’à côté Au bout d’un petit moment, la jument comprit et redevint le cheval coopérant qu’elle avait toujours été. Mais sa cavalière était loin d’être dupe : elle la connaissait très bien, et assez pour savoir que les balades la mettaient d’humeur un peu fofolle. Au bout d’une dizaine de minutes, la tête de la file pénétra dans a forêt et une ou deux minutes plus tard, l’ombre des arbres cacha le ciel gris à Nusicaa. Elle leva les yeux vers les plus hautes feuilles puis suivit les mouvements des cavaliers, partis au trot. La promenade promettait d’être sympathique. Quand la file se remit au pas, la jeune femme fit défiler les chansons de son iPod jusqu'à en trouver une qui l’intéressait. Les premières qui se présentèrent furent de U2 et elle se mit à chantonner discrètement.
    « Sunday bloody Sunday… »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/nusic
Chloé Dupont
Habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 25
Cheval Attribué : Djidane
Métier : Etudiante en deuxième année
Galops :
1 / 71 / 7

Date d'inscription : 09/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 16 ans
Cheval: Djidane
Connaissances:

MessageSujet: Re: DEPART DE LA SORTIE BIVOUAC   Sam 8 Nov - 23:10

    Chloé sourit à Autumn. La carrure imposante de Djidane duper souvent les gens. Malgré son encolure musclée et la vivacité qu'exprimait sa tête, celui-ci était un hongre. La jeune fille s'empressa de lui dire.

    "T'inquiètes pas monsieur Djidane n'est plus un étalon mais un hongre."

    Elle se tourna ensuite vers la jument.

    "Toi aussi t'aimes pas les garçons ? Je crois que t'as bien raison parce qu'on peut pas vraiment leur faire confiance!"

    Elle releva ensuite sa tête pour regarder Autumn.

    "Elle s'appelle comment ? Je la trouve vraiment magnifique"

    En effet la jument en question ne manquait pas de charme. Elle était typée ibérique, Chloé en déduisit donc qu'elle était une PRE. Elle avait une magnifique robe grise pommelée et de longs crins ondulés qui cachaient une encolure à coup sûr très puissante et musclée.

    Chloé reporta son attention sur ce qui se passait devant elle. Elle ne sentait pas rendu compte mais un écart s'était creusé entre elle et le cavalier qui la précédait. De plus le début de la file venait de passer au trot. Elle serra donc les jambes pour faire accélérer sa monture et rattrapa les autres au trot enlevé. Quand elle y arriva elle lui fit ralentir son allure de quelques actions de mains légères. Elle profita de ce moment pour observer le paysage le groupe de randonneur venait de passer en forêt. Des arbres, des arbres et encore des arbres, voilà la seule chose qu'elle put regarder. Mais comme à chaque fois qu'elle sortait en extérieure Chloé espérait pouvoir apercevoir des animaux sauvages, tels que des écureuils ou des chevreuils. L'allure se fit plus lente et elle du repasser au pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/chloe
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DEPART DE LA SORTIE BIVOUAC   

Revenir en haut Aller en bas
 
DEPART DE LA SORTIE BIVOUAC
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Depart
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon
» Sortie de chez le coiffeur...
» bivouac et reconstitution à Maucourt (80) fin juillet 2010
» Un depart cause beaucoup de chagrin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. Domaine de la Rose Noire . :: ACCUEIL :: ARCHIVES :: RP-
Sauter vers: