AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Concours N°1 - Septembre 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
David Moss [ABS&HS U_
Admin
avatar

Nombre de messages : 913
Cheval Attribué : Asha Leïla
Métier : Juge
Galops :
7 / 77 / 7

Date d'inscription : 12/05/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 19 ans
Cheval: Asha Leïla
Connaissances:

MessageSujet: Concours N°1 - Septembre 2008   Mar 16 Sep - 20:59

CONCOURS N°1
-- DRESSAGE --
Sept 2008


    • I - RAPPEL DES INSCRITS
Epreuve 1
    - Dupont Chloé & Djidane ok
    - Brook Automne & Iris d'Orléan ok

Epreuve 2
    - Wiltman Nusicaa & Flash
    - Mirabelles Eva & Etincelle
    - Mc Kingsley Ambrosia & Sultan del India
    - Chester Zac & Jubilee
    - Leigh McKingsley & Soraïa
    - Scott Lena & Plouf
    - Walnies Candice & Arkantos ok

Epreuve 3
    - Desprès Julie & Lemon


    • II - REPRISES

Epreuve 1
Spoiler:
 

Epreuve 2
Spoiler:
 

Epreuve 3
Spoiler:
 

    • III - POUR VOUS AIDER

Afin de vous repérer :


    • IV - LES REGLES

Je rappelle que vous devrez poster dans un seul RP votre participation au concours en répondant à la suite de ce message sans flooder.
Détaillez autant que possible les aides, les réactions de votre cheval, etc, faites un message clair, compréhensible et agréable à lire, relisez-vous autant de fois que nécessaires pour corriger l'orthographe (ayez pitié du juge !). C'est dans votre intéret car ça compte dans la note...
Dans ce même message, vous devez également détendre votre cheval. La détente peut être un simple résumé de quelques lignes ce n'est pas grave tant qu'elle est bien faite malgré tout. Tout ce qui se passe avant (voire après) le concours doit être séparé de la reprise (sautez au moins une ligne). Je rappelle que la présentation du cheval et du cavalier est jugée en concours de dressage ; la décrire aura donc de fortes chances de rapporter également des points...
Vous avez jusqu'au dimanche 9 novembre 2008 minuit pour poster votre réponse.
Enfin en cas de question ou de problème, n'hésitez pas à me contacter par MP (en mettant un titre explicite, c'est plus simple pour moi merci Wink ).

Bonne chance à tous !
En avant, calme et droit !

_________________
-- P.e.r.c.h.é . n.o.n . m.i . c.o.n.o.s.ci . . . --


Dernière édition par David Moss le Mer 29 Oct - 19:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé Dupont
Habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 24
Cheval Attribué : Djidane
Métier : Etudiante en deuxième année
Galops :
1 / 71 / 7

Date d'inscription : 09/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 16 ans
Cheval: Djidane
Connaissances:

MessageSujet: Re: Concours N°1 - Septembre 2008   Mar 16 Sep - 22:19

1er Concours de Dressage

I-Préparation

Chloé venait de rentrer dans l’écurie d’un pas pressée. Elle venait à peine de se lever mais le stress était déjà là. Mais pourquoi ? Pour le concours bien sûr! Chloé s’était inscrite à un concours de dressage. Elle ne connaissait pas Djidane depuis longtemps, mais elle lui connaissait un fort potentiel en dressage. Ils ne rentreraient peut-être pas gagnant du terrain de concours mais Chloé était sûre qu ‘ils feraient au moins une belle reprise. Et c’était le plus important. De plus, cette expérience lui permettrait de connaître les réactions de Djidane en concours. Chloé se posait tant de questions sur lui. Elle espérait avoir une réponse à chacune d’elle un jour. Quand elle s’approcha du box de l’hongre, celui-ci sortit la tête de son box. La jeune fille eut même droit à un petit hennissement de bienvenue. Il lui semblait que l’hongre commençait à l’apprécier et cela lui faisait vraiment plaisir. Chloé ouvrit la porte de son box puis y pénétra. Elle avait à la main une boîte pleine de brosses. Elle avait de la chance, son passage était prévu dans l’après-midi. Elle avait donc toute la matinée pour chouchouter sa monture, même si celui-ci n’appréciait guère d’être pomponner. C’était malheureusement passage obligé pour participer à un concours de dressage. Cela permettait de donner une bonne impression au jury, qui pouvait ainsi appréciait la beauté des participants. Chloé commença par étriller Djidane, la jeune fille fit décrire des cercles à sa brosse sur toutes les parties charnues du corps de sa monture. Quand elle en eut fini avec l’étrille, elle passa au bouchon. Elle brossa soigneusement la robe de l’hongre en suivant le sens de son poil et la débarrassa ainsi de toute sa saleté. Elle passa ensuite un coup de brosse douce à Djidane et fit ainsi briller sa belle robe baie. Elle démêla ensuite rapidement ses crins, qu’elle avait pris soins de laver la veille. Pour finir son pansage, elle n’eut plus qu’à lui curer les 4 pieds. Il lui fallait maintenant s’occuper des finitions, elle passa donc un licol à l’hongre et le sortit dans l’allée de l’écurie. Elle sortit de sa boîte un sachet d’élastiques. Elle avait prévu de faire des pions à Djidane. Elle commença par lui faire plusieurs nattes de même taille et séparés à chaque fois du même écart. Elle replia ensuite deux fois chaque natte sur elle-même afin de former des pions. Quand elle en eut fini avec les pions, elle s’écarta de quelques pas afin de pouvoir apprécier son travail. Djidane avait vraiment fière allure avec ses pions. Cela mettait son encolure musclée en valeur. Elle se rapprocha à nouveau de l’hongre et se plaça derrière lui, elle entreprit de lui faire une natte de queue. Chloé habituée à cet exercice la réalisa rapidement. Djidane était maintenant presque prêt. Chloé devait encore s’occuper de ses pieds. Le jeune fille alla chercher un pot de graisse noire ainsi qu’un pinceau. Elle prit ensuite les pieds de l’hongre et les badigeonna de la substance noire en insistant sur les lacunes latérales. Pour finir, elle en recouvrit la paroi de chaque sabot .

« Voilà tu es fin prêt ! »

Chloé avait graisser la selle et le filet de Djidane la veille. Elle avait également nettoyé son tapis et ses protections blanches. La jeune fille avait passé un long moment à soigner Djidane et la matinée touchait déjà à sa fin. Chloé quitta donc l’hongre pour aller manger et se changer.
Quand la jeune fille revint dans l’écurie, elle portait sa tenue de concours: un pantalon d’un blanc immaculé, une veste de concours bleue foncée, ses bottes de cuir noir sur mesure qu’elle réservait exclusivement aux concours et sa bombe de compétition . L’épreuve de la jeune fille allait bientôt commencer, il était donc grand temps pour elle d’harnacher sa monture puis de la détendre intelligemment. Elle mit donc son filet à l’hongre avant de le seller puis de lui mettre ses protections. Elle passa un dernier coup de brosse douce sur la robe de Djidane avant de quitter l’écurie avec lui pour se rendre au paddock d’échauffement.



II-Echauffement

Chloé arrivait près du paddock d’échauffement avec Djidane. Le paddock était pour le moment vide. Chloé était la première cavalière à passer dans son épreuve, ce qui n’était jamais facile, mais bon il fallait bien que quelqu'un commence. Et pour une fois c’était elle. Elle avait au moins l’avantage de pouvoir profiter du paddock qui était désert, cela lui permettrait de rester concentrer. Le nœud qui lui tordait l’estomac à cause du stress ne l’aiderait sûrement pas, mais ça elle n’y pouvait rien non plus. Il ne devait probablement avoir aucun remède à ça. Chloé arrêta sa monture au milieu du manège. Elle glissa ses mains dans ses gants noirs puis ressangla Djidane. Elle descendit ensuite ses étriers et les régla à la bonne longueur. La jeune cavalière se mit en selle avec souplesse et après avoir chaussé ses étriers, elle serra les jambes pour signaler à Djidane qu’il devait se mettre au pas. Pendant un petit moment, elle le laissa marcher à sa guise dans le paddock, l’encolure basse. Au bout d’un moment, elle ajusta ses rênes, il était temps de commencer sa détente au trot. Djidane, le comprit tout de suite, quand la cavalière avait tendu ses rênes, il avait immédiatement redressé sa tête et accéléré le pas. Ce fut donc avec une légère pression de jambe que Chloé le passa au trot. La cavalière commença par trotter enlevé pendant quelques tours. Djidane était déjà bien devant elle, elle n'eut donc pas besoin de le pousser davantage. Elle passa ensuite au trot assis, elle trotta ainsi deux trois tours, s’appliquant à garder une bonne position. Elle entama une volte au trot, aida son cheval à s’incurver et travailla bien le tracé. Elle prépara son hongre à une transition au pas, qu’il réalisa rapidement. Chloé le sentait à l'écoute, et c'était bon signe. Djidane était un peu plus récéptif que d'habitude mais cela était sûrement du à l'ambiance des concours. Ce n'est pas Chloé qui s'en plaindrait car cela jouait fortement en sa faveur. Elle fit changer de main à son hongre en décrvivant une demi-volte au pas puis le remit au trot sur la piste. Elle se remit à trotter enlevé et cela durant plusieurs tours avant de passer au trot assis.

"Il est temps de galoper un peu mon beau!"

Tout en restant au trot, la jeune fille décala ses aides pour un départ au galop à droite. Djidane prit immédiatement la bonne allure. Chloé lui caressa donc l'encolure. Elle galopa assise pendant deux tours puis repassa au trot. Elle fit faire une diagonale au trot à l'hongre pour changer de main. Puis elle décala à nouveau ses aides pour un départ au galop à gauche cette fois. A nouveau, Djidane fit un très beau départ. Chloé s'appliqua à galoper assis en bougeant le moins possible dans sa selle. Au bout de plusieurs tours, elle dirigea l'hongre sur un cercle. La figure finit, elle repassa Djidane au trot puis au pas. Elle ne voulait pas l'épuiser avant leur reprise. Une courte détente suffisait amplement. Chloé flatta l'encolure de Djidane et allongea ses rênes pour qu'il puisse étendre son encolure.

III-Reprise

L'épreuve de Chloé allait commencer. Le jury venait d'appeler le premier concurrent. Chloé avait passé un rapide coup de brosse à Djidane puis s'était mise en selle. Elle s'approcha du carré de dressage au pas, les rênes ajustées et les talons bas. Le couple avait vraiment fière allure, le jury apprécierait sûrement. La crinière pionnée de Djidane laissait découverte sa puissante encolure et sa robe baie était d'un propreté impeccable, idem pour ses sabots que Chloé avait pris soin de graisser le matin même. Chloé, elle, portait sa tenue de concours, bottes noires, pantalon blanc, veste et bombe de compétition. Cavalier et monture étaient maintenant à l'entrée du carré. Chloé se tenait bien droite et se préparait à faire son entrée. Elle pénétra dans le carré et rentra immédiatement dans son doubler dans la longueur au pas. Elle encadra Djidane de ses mains et de ses jambes pour qu'il reste bien droit. Elle prépara ensuite son arrêt. Un peu avant X elle se redressa et arrêta sa monture grâce à une action de main discrète, tout en serrant les jambes. Djidane s'arrêta bien au carré, ses quatres membres rassemblés sous lui. Chloé lâcha ensuite une rêne et salua le jury avec respect. Djidane resta sage et ne bougea pas. Chloé reprit sa rêne et d'un pression de jambe légère, remit l'hongre bai au pas. La jeune cavalière finit son doubler en visant la lettre C qui étais juste en face d'elle. Elle devait maintenant prendre la piste à main droite. Chloé prit soin de faire s'incurver Djidane afin de reprendre la piste. Le couple suivit la piste jusqu'en R. Arrivée à cette lettre, Chloé décala ses deux mains vers la droite afin de faire décoler son hongre de la piste et de lui faire décrire une volte. Elle s'appliqua à faire une figure bien arrondie et incurva Djidane. La volte vint effleurer la ligne du milieu avant de toucher la piste. Elle avait été très bien réalisée. Mais à vrai dire, Chloé ne s'inquiétait pas vraiment pour les figures. Elle se sentait capable de bien guider Djidane et les avaient beaucoup travaillées en vue du concours. Chloé regardait maintenant la lettre B. Quand elle fut arrivée à cette lettre, elle entreprit de mettre son hongre au trot. L'hongre partit un peu vite, la jeune fille joua donc avec ses doigts afin qu'il rassemble un peu son allure. Chloé trottait enlevé, les talons descendus et les mains posées, elle se levait 1 temps sur deux. La lettre A se rapprochait. La jeune cavalière se rassit donc dans sa selle pour préparer un arrêt. Un peu avant A, elle se redressa et usa de ses rênes et de ses jambes pour faire une belle transition. Djidane s'arrêta en A. L'arrêt n'était pas parfait mais il était bon. Djidane avait eu besoin d'une foulée de pas avant de s'arrêter. Il était tout de même bien arrêter au carré, ce qui rattraperait peut-être la chose aux yeux du jury.

*1,2,3,4,5*

Chloé avait compté cinq secondes dans sa tête. Elle serra ensuite fort les jambes pour faire comprendre à Djidane qu'il devait partir au trot. L'hongre se mit immédiatement au trot et, cette fois, n'eut pas besoin de passer par le pas. Chloé devait à nouveau se mettre au trot enlevé, elle le fit donc en s'applicant. Elle devait enchaîner maintenant sur un cercle de 20 mètres. A nouveau, elle utilisa ses mains pour faire tourner Djidane, mais cette fois, elle sentit que Djidane ne s'incurvait pas correctement.. Elle l'aida donc avec ses jambes, en avançant sa jambe droite à la sangle et en reculant légèrement sa jambe gauche. Djidane finit par tourner le bout de son nez à l'intérieure du cercle. La figure se termina par le retour du couple en A. Chloé se remit assise dans sa selle en passant devant cette lettre. Elle fit continuer son hongre sur la piste et regardait la lettre H. Quand elle y arriva, elle décala ses aides pour un départ au galop à droite. C'était les mêmes que pour l'incurvation. Une fois ses jambes placées, Chloé serra les jambes et Djidane pris le galop dans le coins. Sa jeune cavalière baissa les yeux quelques secondes et vérifia s'il galopait sur le bon pied.

* Ouf! C'est bon pour le départ au galop !*

Chloé s'appliqua à suivre les mouvements de Djidane avec son bassin, encore une fois, elle était bien redressée avec les talons bas. Djidane suivit la piste jusqu'en A, où Chloé le repassa au trot en se redressant et en tirant légèrement sur ses rênes. La jeune fille resta assise dans sa selle car une autre transition allait suivre. En effet, elle passa l'hongre au pas en K. Une fois la transition faite, Chloé se concentra sur la figure qu'elle allait devoir effectuer. Elle décala ses mains en S et fit décrire un demi-cercle à Djidane jusqu'en I. Elle fit ensuite repartir l'hongre sur la piste en passant par une petite diagonale. Le couple se retrouvait maintenant à main gauche. Chloé visait maintenant la lettre K. Arrivée en cette lettre, elle mit des jambes afin de passer Djidane au trot. Peut de temps après, elle décala ses aides pour un départ au galop à gauche cette fois. Djidane partit à juste. Cela rassura Chloé. Pour le moment tout c'était bien passé et la reprise toucherait bientôt à sa fin. Le couple galopa durant un demi-tour sur la piste. Un peu avant E, Chloé repassa Djidane au trot grâce à quelques actions de mains. Elle devait ensuite immédiatement enchaîner sur un doubler. Elle fit tourner l'hongre en E. La cavalière était au trot assis. Elle encadra bien l'hongre sur la ligne droite, puis incurva Djidane à droite sur la fin du doubler. Djidane se déplaçait maintenant au trot piste à main droite. Bien assise dans sa selle, Chloé regardait K. Le couple était toujours au trot. Une fois arrivée à la lettre K, Chloé fit décoller Djidane de la piste pour le faire entrer sur une diagonale. L'entrée était bonne. Chloé s'appliqua une fois de plus à garder son hongre bien droit. Cela elle devait le faire tout en préparant un transition. Un peu avant X, elle demanda une transition au pas à Djidane à l'aide de ses mains. Le couple finit donc la figure au pas. Immédiatement après avoir retrouvée le piste, Chloé serra les jambes afin de demander un départ au trot à Djidane. Chloé se retrouva à nouveau à trotter assise. Encore une fois, sa position était irréprochable, la jeune fille se sentait vraiment à l'aise. La reprise allait bientôt toucher à sa fin. Après un demi-tour de piste au trot, Chloé repassa Djidane au pas en K. Peu après, elle doubler dans la longueur en A avec un cheval bien incurvé. Elle encadra bien Djidane puis lui demanda de s'arrêter en X. Pour signer la fin de sa reprise, Chloé salua le jury. Elle remit ensuite Djidane au pas, rênes longues et flatta son encolure en sortant du carré de dressage.

"Bravo mon beau! Tu as vraiment été super!"



Dernière édition par Chloé Dupont le Dim 28 Sep - 18:11, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/chloe
Candice Walnies
Nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 24
Galops :
3 / 73 / 7

Date d'inscription : 24/08/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 15 ans / 2e année
Cheval: Arkantos (L)
Connaissances:

MessageSujet: Re: Concours N°1 - Septembre 2008   Mer 17 Sep - 14:23

. CONCOURS DE DRESSAGE .
17.09.2008


    I-] Pansage & préparation :

    Par cette belle journée de début juillet, j'arrivais aux écuries de bonne heure pour m'occuper de mon cheval, Arkantos. Aujourd'hui était un jour spécial, jour de concours. Et un concours de dressage, rien que ça .
    M'étant levé de bonne heure ce matin, j'étais à présent tout à fait réveillée pour m'occuper de toiletter Arky. Donc, aux alentours de neuf heures, me voila qui déambule dans les allées du Domaine de la Rose Noire. Il y a beaucoup d'activité, des cavaliers courent, discutent, discutent. D'autres même chantent. La bonne humeur est dans tous les coeurs. Je m'approche du box parfaitement paillé de mon bel hongre.

    < Coucou mon coeur . T'as passé une bonne nuit ? Prêt pour notre tout premier concours ? >

    Je lui caresse tendrement le chanfrein et entre dans son box. Je lui met son licol, y accroche la longe et lui demande de sortir de son box. Je l'enmène tout d'abord vers la douche, pour bien la nettoyer. Je l'attache à la barre et allume le jet d'eau. Je le dirige vers ses membres. Puis son encolure, son poitrail. Partout. Une fois qu'elle est mouillée, j'éteind l'arrivée d'eau et repose le tuyeau. Je me verse du shampooing aux fruits des bois dans les mains. Je m'approche de Arkantos et le savonne de la tête aux sabots xD. Une fois cela fait, je reprend le jet et le rallume. Je me rince tout d'abord les mains. Puis mon cheval. Lorsque plus aucune bulle de mousse ne reste, je repose le jet. Je m'empare du couteau de chaleur et le passe sur toutes les parties charnues de Arky. Bien, cela fait, je n'ai plus qu'à attendre qu'il sèche. Heureusement, il fait chaud. Nous marchons donc dans les allées du Domaine de la Rose Noire. Finalement, au bout de vingt minutes, je décide de me mettre au bouleau. Arkantos est sec et un long travail m'attend.
    Nous nous dirigeons donc vers la barre de pansage. Je l'attache et me met à siffloter, tout en cherchant mon étrille dans ma malette de pansage. Je fini par la trouver et commence donc à panser le hongre. Je frotte vigoureusement sur les parties charnues, enlevant toute petite trace de saleté. Je veux un cheval impeccable.
    Pendant que je m'acharne à ôter tout ce qui se trouve sur sa robe, le beau cheval noir, lui, joue avec mes brosses qu'il s'amuse à attraper et à balancer au loin. L'une d'elle tombe malencontreusement sur ma chienne, assise un peu plus loin. Celle-ci lui lance un regard noir à vous glacer le sang et s'éloigne en direction de bottes de paille.
    Je repose mon étrille et m'empare de mon bouchon. Je brosse bien le moindre millimètre carré de mon cheval, exepté sur la tête. Ayant arrêté son jeu après cet incident, Arkantos somnole à présent tranquillement. Je le caresse toute en le pansant. Sa robe est toute douce . Je soupire et prend dans ma malette ma brosse douce. Je lui nettoie cette fois de partout, toutefois délicatement sur certains endroits.
    Après quoi je passe un bon coup d'épousette, ayant auparavant versé sur la robe de mon hongre une dose d'huile rendant le poil plus brillant. Le résultat m'en bouche un coin, son poil étincelle au soleil. Du coup, j'ose à peine le toucher . Je cure ensuite les sabots munitieusement, n'épargnant aucun grin de sable. Puis je goudronne un à un ses quatre sabots. Le résultat est pluôt joli. Quatre sabots noirs et parfaitement lisses.
    Je m'occupe ensuite de sa tête. Après avoir été humidifié mon éponge, je nettoie délicatement les contours des yeux et des naseaux de Arky. Je lui demêle aussi le toupet, avec mon peigne à crins et mon spray senteur framboise. Puis j'ajoute une huile spéciale, m'ayant été donnée par mon ancien moniteur. Cette huile ayant pour effet de marquer encore plus chaque trait du visage, comme les pur-sang arabes.
    Une fois que j'en ai appliqué suffisament, je referme le pot et le remet à sa place. A présent, à l'aide d'une lingette pour bébés, je nettoie les parties intimes de ma monture. Il ne bronche pas, je le félicite.

    < C'est bien mon coeur. Ca fait du bien hein, un bon pansage. >

    Je vais jeter la lingette et revient vers lui. Cette fois, je m'occupe des crins de Arkantos. Je m'empare de nouveau de mon peigne et de mon spray er demêle tout d'abord sa crinière. Puis je me lance dans la création de pions, après avoir hésité à faire un damier. Cela me prend un temps fou ! Mais peu importe, je veux un résultat impeccable. Moi, perfectionniste ?
    Finalement, le résutat est à la hauteur de mes éspérances. Chic et bien fait, pas un seul crin en vrille. Je m'attaque ensuite à sa queue, ayant opté pour une simple tresse africaine. Là aussi, une bonne heure s'écoule avant que mon chef d'oeuvre ne ressemble à quelque chose. Mais là aussi, c'est bien fait. Et pour moi, c'est l'important.
    Arkantos à présent joue avec sa voisine, une belle jument noire. S'étant chamaillées pendant l'heure précédante, ils ont finalement décidé de faire la paix et de s'amuser. Bien . Je caresse tendrement mon cheval. Comme il est beau ...
    Je vais ensuite chercher à la sellerie mon nécessaire pour ce concours. Pour l'occasion, j'avais précédemment acheté un tout nouveau tapis et de nouvelles bandes de polo au magasin d'équitation du coin.
    Je revins vers mon bel hongre qui regardait à présent avec grande attention les faits et gestes des gens qui s'activaient autour de nous. Je pose mes affaires sur le porte-selle et pose le tapis sur le dos de mon cheval. La jument noire d'à côté est déjà sellée. D'ailleurs, sa cavalière la détache de la barre de pansage et l'entraîne vers la carrière de détente. L'équidé à l'air plutôt stressé ... Et sa propriétaire ne semble pas non plus tout à fait dans son assiette. Pour ma part, je suis aussi un peu tendue, normal. Mais Arkantos, pas du tout . Il est extremement cool pour un jour de concours. En un sens, ça me rassure.

    < Alors chouchou, même pas un peu angoissé ? T'as bien de la chance ... >

    Je pose ensuite sur son dos l'amortisseur mouton puis la selle de Dressade dont j'avais passé une heure à nettoyer la veille. Je sangle. Bon, à moitié prêt Razz . Je me baisse et commence à lui mettre le plus soigneusement possible ses bandes de polo. Blanches. Elle en a aux quatre membres.
    Pour finir je lui met son filet, lui aussi tout neuf. J'attache la sous-gorge et la muserolle croisée. Fiiou ... Le stress commence à être bien présent. D'ailleurs, le premier couple vient d'entrer en piste. Je jette un oeil ; c'est un homme avec une monture gris pomelé. Le cheval à l'air tendu mais pas le cavalier. Il le maîtrise parfaitement. J'admire ...
    Bon, mais retournons à nos moutons . Je souffle un long moment (ou tout du moins une petite minute xD). Je regarde Arky, posée. Sa précense me calme instantanement. De toute façon, ce n'est qu'un petit concours de club me direz-vous. Oui mais c'est aussi notre premier ...
    Je détache mon cheval de la barre de pansage et vais ranger toutes mes affaires à la sellerie. Puis nous prenons la direction de la carrière de détente. C'est en voyant tous ces chevaux commencer à s'échauffer et à sauter que Arkantos commence à s'exciter. Je le calme et nous rentrons donc dans la carrière de détente.


    II-] Détente :

    Nous arrivions dans la carrière où se déroulait la détente. Je marchai Arkantos en piste intérieure puis me mis en selle. A peine là-haut mon cheval commençait à piaffer. Je le calmai, quoiqu'étant moi aussi quelque peu nerveuse. Puis je chaussai mes deux étriers et resanglai. Je pris ensuite mes rênes et pressai mes deux jambes. Ma monture parti dans un petit trot saccadé. Je le calmai immédiatement et le repassai au pas. Il avançai comme je ne l'avais jamais vu avancer. Je jouai donc dans mes doigts pour le détendre. Machinalement, il se mit bien en place. Son encolure s'inclina legerement, pour mon plus grand plaisir. Nous marchâmes large, évitant les autres cavaliers. Je me répetai dans ma tête l'ordre du parcours. Je jettai aussi de temps en temps un coup d'oeil aux autres participants qui détendaient eux aussi leurs montures.

    < Alors ma puce, tu te sens comment ? >

    Je la laissai sur des cercles, travaillant principalement les accélérations > déccélérations à cette allure. Je cadençai Arky de mon mieux et, les minutes passant, il était de plus en plus à l'écoute. Bien entendu, il se montrait encore quelque peu nerveux mais de moins en moins.
    De mon côté, j'essayai de me calmer moi aussi. Mais le plus important c'était lui. Moi, ça passait après. J'avais réussi à obtenir un cheval placé et arrondi ; beau à voir. Je serrai donc de nouveau les jambes. Je donnai aussi un coup de bassin pour bien préciser ma demande. Illico, le bel hongre parti au trot. Je dûs le cadencer car il m'offrait un trot digne de trotteurs Razz . Je jouai dans mes doigts et m'aidai de mon poids du corps pour la retenir. Après un tour, mes efforts portèrent leurs fruits. Arky n'avait jamais été aussi vite. C'était surement le stress.

    < Doucement mon coeur, ça sert à rien de se presser ... >

    Je le gardai plutôt dans un petit trot. Nous trottâmes dix bonnes minutes jusqu'à ce que je la repasse au pas. Je gardai mes rênes bien longues, évitant ainsi de me faire embarquer ; ce que, à mon avis, elle aurait bien envie de faire ... Je profitai de cette petite pause pour resangler de quelques trous. C'était incroyable comme ce cheval pouvait se dégongler =X .

    Je plaçai bientôt mes aides pour un départ au galop sur le bon pied, reculant ma jambe extérieure et gardant l'autre à la sangle. Arkantos comprit immédiatement la demande et parti au galop après un beau coup de cul qui me destabilisa. Il profita de cette micro seconde pour partir à fond. Heureusement je le repris bien vite en main. Je le gardai sur une volte d'une vingtaine de mètres en C au petit galop. Quand je lui fit changer de main par une diagonale, il changea automatiquement de pied. Je le félicitai et continuai de le cadencer. Quoique, après son petit coup de folie de toute à l'heure, il semblait beaucoup plus calme, posé. Il répondait mieux à mes demandes et ne cherchait pas à partir en vrille à tout bout de champs. C'était donc sans aucuns problèmes de je réussi à la repasser au pas une fois que nous avions fait suffisamment de galop. Je la laissai même rênes longues, priant toutefois pour mon pantalon blanc .

    < Ahh, tu es quand même mieux quand tu es détendu toi. Bon, je peux te faire confiance hein Smile . >

    Après deux bonnes minutes aux pas, rênes longues, à observer les autres candidats, je repris mes rênes. Arkantos redressa l'encolure, de nouveau sur le qui-vive. Je le calmai. Petit à petit, après avoir eu le temps de regarder trois passages (dont l'un désastreux), je reperai mieux les difficultés du parcours.
    Mais trêve de songeries ; je remis ma monture au trot. Un tout petit trot de travail. Je jouai dans mes doigts et obtins bientôt un placement parfait. Aucun doute, le Dressage était vraiment sa discipline fétiche. On le sentait plus à l'aise dans un carré de Dressage que n'importe où. Je le plaçai sur une volte d'une vingtaine de mètres où je lui demandai de s'incurver joliment ; ce qu'il fit presque naturellement. Nous restâmes sur ce cercle une petite minute. Puis, je le remis en piste extérieure. Dans les cinq minutes qui suivirent, toujours au trot, nous travaillâmes sur des figures de manège basiques (à savoir diagonales, serpentines à trois ou quatre boucles, demi voltes renversées etc).
    Je le repassai bientôt au pas, en le félicitant. Nous marchâmes de nouveau sur la piste. Puis, une fois sur l'un des plus grands côtés, je lui demandait un déplacement des hanches et des épaules. Sur la première longueur, il s'en sortit plutôt médiocrement. Mais lors de la tentative suivante, il réussi avec brio.

    < Excellent mon chéri ! Very Happy Si tu savais comme tu me fais plaisir. >

    Bon, la détente de base était finie ... Je lâchai de nouveau quelque peu mes rênes. Arky baissa la tête et souffla. Il semblait de nouveau presque serein. Je le caressai tendrement, en lui parlant. C'était le candidat 23 qui passait. Nous étions le 25 ...
    D'ailleurs, d'après les figures exécutées, ce concurrent était sur la fin de son parcours. Une dame appela un cavalier s'échauffant dans la carrière. Sûrement le prochain à passer. Je soufflai et continuai machinalement de caresser Arkantos. Le couple quitta la carrière et, bientôt, les hauts-parleurs annoncèrent la fin du parcours du numéro vingt-trois. Suivit du nom du suivant. Et le cavalier entra en piste, sous une orde d'applaudissements.

    < Courage Arky chou, on va y arriver Razz. >

    Je repris un peu mes rênes. Aussitôt, mon hongre leva la tête. Au taquet xD. Je l'ammenai vers la sortie de la carrière de détente. D'ailleurs, la femme de tout à l'heure vint bientôt me chercher et m'ouvrit la barrière. Je demandai à ma monture de sortir, ce qu'il fit prestement. Elle me conduisit à l'entrée de la carrière où se déroulait le concours. L'homme et le cheval gris évoluaient dans une symbiose totale. Respect ...
    Bientôt, ils finirent leur parcours sous les applaudissements non modérés de la foule. Les barrières s'ouvrirent.

    < LE NUMERO 25 ; CANDICE WALNIES SUR ARKANTOS. >

    Je soufflai un grand coup et pressai mes jambes. Nous entrâmes dans la carrière au pas.

    (Mon message est trop long xD. Je continu dans un autre poste Wink. )


Dernière édition par Candice Walnies le Sam 13 Déc - 16:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candice Walnies
Nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 24
Galops :
3 / 73 / 7

Date d'inscription : 24/08/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 15 ans / 2e année
Cheval: Arkantos (L)
Connaissances:

MessageSujet: Re: Concours N°1 - Septembre 2008   Mer 17 Sep - 15:34

. SUITE .


    III-] Passage :

    Spoiler:
     

    En X, je tendit quelque peu mes rênes. Arkantos, toujours sur le qui-vive s'arrêta immédiatement. Je veillai à ce que mes aides soient le plus précises et le plus discrètes possibles. Je saluai le jury. Ma monture, quand à luii n'avait jamais appris la révérance. Dommage ...
    D'un simple coup d'assiette, je mis Arky au trot. Il parti un peu vite mais je réussi bien vite à le calmer. Il m'obéissait au doigt et à l'oeil, totalement dévoué. Environ un mètre avant le lettre C , je fit une rênes d'ouverture droite. Arkantos vira, effectuant presque un angle à 90°.
    Nous trottâmes encore un peu. Je veillai à bien rester au trot enlevé, sur le bon diagonal. Un peu avant P , je demandai à ma monture de s'incurver sur la volte. Arrivés en L , je le dirigeai vers la piste par une mini-diagonale. Nous reprîmes la piste entre B & R. Je passai au trot assis et fermai mes doigts sur les rênes. Arky s'arrêta un peu avant M. Mince... =S
    Je le gardait dans un pas actif; toujours aussi placé que possible. Nous passâmes devant C pour arriver en H ou je lui demandai d'effectuer une diagonale. Mais en X, comme l'indiquait le parcours, je déviai ma trajectoire pour prendre à présent la direction de H. Le principe d'un contre changement de main. Nous arrivâmes pile devant la lettre. Grandiose Razz.
    Du coup, je demandai mon départ au trot un peu après la lettre, ce qui me vallut quelques pénalités je suppose... Je fis attention à bien rester au trot assis. De toute façon, Arkantos était confortable. En F je me levais de nouveau de ma selle, Dieu soit loué sur le bon diagonal.
    En B pile, Arkantos tourna. Nous passâmes en X et, un peu avant E, je lui demandai de partir à gauche. Et V, nous effectuâmes une seconde volte, mieux réussie que la précédante. En revanche, je galérai un peu à le repasser au pas. Enfin bon, une fois à l'allure demandée, je m'assis bien dans ma selle et reculai ma jambe extérieure, gardant l'autre à la sangle. Arkantos comprit. Il ne parti toutefois que lorsque je pressai mes deux jambes, c'est à dire en A. Pile devant la lettre ; bluffant ! Very Happy
    En C je lui demandai de faire une volte de vingt mètres. Il s'incurva moins bien qu'au galop, toutefois pas non plus la tête en l'air. Notre volte fit sûrement un peu moins de 20 mètres. Dix-sept peut-être ? Razz

    En E nous tournâmes, relativement devant la lettre. Je cadençai un peu son galop pour le changement de pied. Un peu avant B, je plaçai mes aides du mieux possible et, tout en tournant, il m'offrit un superbe changement de pied. J'étais trop fière I love you !
    Je le cadençai toutefois de nouveau car, monsieur heureux de sa performance avait accéléré. Je m'assis bien dans ma selle et, un peu avant C, tendit mes rênes. Du coup, nous repassâmes au trot quelques millimètres avant la lettre xD. Ou plus Razz
    Je regardai illico si j'étais sur le bon diagonal. Nickel Wink . En H je lui demandai de prendre la diagonale, chose qu'il me fit parfaitement, par habitude. Nous arrivâmes bientôt en F, après une diagonale ayant un tracé des plus droits. Nous trottâmes encore un peu puis, peu avant V, je m'assis dans ma selle et reculai ma jambe extérieure. Nous partîmes au galop peu après la lettre, heureusement à juste. En M, je lui demandait de faire une diagonale. Il accéléra un petit peu l'allure, ce qui me déstébilisa un peu en X, pour le changement de main. De plus, il avait changé de pied. La galère. Mais, par je ne sais quelle chance, nous arrivâmes en F, comme prévu, sur le bon pied et dans une allure convanable (d'accord, un peu rapide xD).

    Néanmoins en A je le repassai parfaitement au trot, pile à la lettre, pour mon plus grand plaisir. Nous doublâmes un peu après la lettre, réussissant toutefois à reprendre le droite AC. En X je l'arrêtai et saluai les juges et la foule. Tout le monde quoi, trop heureuse d'avoir fini avec un parcours convenable Smile .
    Et nous partîmes au pas, voyant entrer le numéro suivant, l'air stréssé. Ca me rappelai nous, il y avait quelques minutes xD. Nous sortîmes donc de la carrière, le smile aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Automne Brook
Habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 184
Cheval Attribué : Iris D'Orlean
Métier : Réveuse :P'
Animal de compagnie : Nuage
Galops :
2 / 72 / 7

Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 16 ans / 2 ème année
Cheval: Iris d'Orléan
Connaissances:

MessageSujet: Re: Concours N°1 - Septembre 2008   Dim 28 Sep - 18:01

Concours de Dressage



I- Pansage & Préparation:

Automne longea l’écurie,elle était nerveuse et n’arrêtait pas de se ronger les ongles. Elle portait un pantalon large couleur orange sanguine,de vieilles converses et un pull en laine verte et ses cheveux étaient lâchés sur ses épaules car il était tôt et elle ne voulait pas s’habiller maintenant des ses habits serrées. Arrivée enfin devant la porte en chêne du box d’Iris,elle souffla et poussa la porte doucement. Derrière elle des cavaliers matinaux comme elle se pressés devant leurs chevaux mais Automne essaya de rester calme et attentive. Elle entra dans le box et découvrit la jument qui l’a regardée d’un regard doux,se qui mit Automne un peu plus à l’aise,elle approcha de sa jument et lui caressa le chanfrein en lui murmurant à l’oreille:
-J’espère que tu as bien dormis ma belle parce que moi pas du tout !dit Automne en se cachant ses cernes violasses.

Puis elle lâcha un petit rire aux accents divins et donna à Iris sa ration de granulés. Quand la jument eu finit elle lui passa un seau d’eau fraîche qu’elle but d’une traite. Automne la regarda et la caressa,maintenant elle se sentait un peu mieux et elle avait confiance en sa jument,bien sûr elle essayait de positivée,ce n’est qu’un concours de club mais c’est le premier et elle voulait faire bonne impression. Quand la jument eut finis ,elle lui passa un licol rouge vif sur son encolure et alla l’attacher à l’aire de Pansage. Le vent était frais et il était 7h du matin,de petits rayons de soleils brillèrent sur la belle robe d’Isis. Automne alla cherchait sa mallette de pansage en sifflotant doucement. Puis elle chercha son étrille bleue,enfin trouvait elle fit de léger ronds sur la parties charnues d’Isis,puis elle passa le bouchon et la brosse douce,Isis ne bougea pas et Automne lui donna un sucre bien mérité. Les gens commencèrent à arriver et Automne sentit le stress montée en elle,mais elle essaya de se calmer il fallait que sa jument reste calme. Elle cura ses pieds,mais à au postérieur droit Iris refusa de lever son pieds,Automne agit calmement et Iris monta son pied puis Automne passa un pot de graisse sur ses pieds d’une couleur verte avec un petit pinceau. Il fallait quelle soit parfaite pensa Automne. Elle lui passa un coup d’éponge pour enlever les impuretés quelle avait dans les yeux,la jument s’écarta un peu mais tout se passa bien. Maintenant c’était le moment de la coiffure,pour commencer elle démêla ses crins puis laissa cours à son imagination débordante,elle fit des tresses serrées sur sa crinière à l’aide d’élastiques couleur arc en ciel puis elle fit « un petit macaron » sur le toupet avec un chouchou violet,arriver à la queue elle la sépara en deux grosses nattes quelle attacha entre elle avec un ruban rouge. Automne regarda la jument,elle était fière d’elle. Elle la caressa puis décida de lui mettre un peu d’émouchine,elles passeraient vers midi et Iris est perturbée quand il y a trop de mouches autant ne pas prendre de risque. Alors la jeune fille passa le spray sur la jument qui sursauta au premier abord. Voila c’est finit,la jument était très belle et sa robe étincelait au soleil ainsi que ses élastiques colorés qui lui donnait un air enfantin.
Automne partit à se changer dans sa chambre elle se dépêcha et quand elle arriva près de sa jument elle était inreconnaissable :Ses cheveux étaient noués dans un chignon parfait qui brillait à cause de la laque ,son visage était mit en valeur grâce à un petit trait simple de crayon sous ses yeux,elle portait une veste noire,un caleçon blanc-gris et de grandes bottes noires vernis. Cela ne lui ressemblait pas du tout mais elle était vraiment chic. Elle entendit que le premier concurrent devait se préparait et son cœur commença à palpiter ,elle ne devait pas passer tout de suite mais elle se calma. Mais d’un coup elle vu un étalon noir qui s’approchait avec sa cavalière d’Iris,sachant la réaction de sa jument face à un étalon,elle se dépêcha de l’attacher plus loin puis elle alla cherchée à la sellerie se qu’elle avait besoin. Elle revenu chargée comme un âne et s’empressa de poser le matériel quand un ravissant jeune l’homme lui demanda son aide,Automne accepta et il lui souhaita bonne chance,elle se sentait un peu mieux et elle prépara sa jument. Elle commença à poser le tapis bleu ciel ou était dessiné un pingouin qu’elle avait lavé la veille suivie l’amortisseur bleu marine quelle avait aussi dépoussiéré hier puis une belle selle couleur caramel se posa sur le dos d’Iris,mais celle-ci commença à mordre la veste noire d’Automne qui sans hésitation lui envoya une petite claque dans le museau qui calma la jument qui ne bougea plus. Elle l’a sangla à un trou pour l’instant pour qu’elle soit à l’aise,puis elle lui mit des bandes de polo bleues ciel ainsi que tes cloches puis enfin elle passa les rênes de sa bride au dessus de son encolure et la brida faisant attention à sa muserolle Allemande pour ne pas que sa bouche et ses naseaux soient comprimés. Enfin finit pensa Automne qui regardait sa jument avec admiration elle était magnifique.
Elles étaient prêtes ,Automne alla cherché son porte bonheur dans la sellerie ,c’était une chaîne en Bronze ou été perché un pendentif représentant un arbre,en même temps Automne regarda l’horloge,il était 11h15.Déjà cette heure,Automne devait passer vers 11h45,il n’y avait pas de temps en perdre!Elle relue sa reprise,qu’elle connaissait sur le bout des doigts et fixa son dossard avec deux épingles à nourrisse dessus il y avait écrit:Automne Brook,numéro 16.
Elle rejoignit sa jument qui grattée le sol avec ses antérieurs alors la jeune fille ne la gronda pas mais la calma avec des gestes lents et mesurés .La jument arrêta de gratter mais Automne vu une petite blessure sur son épaule gauche,ni vu ni connu elle le désinfecta puis vu la chaleur elle refit reboire Iris ensuite elle l’emmena jusqu’à la carrière pour la détente.

II- Détente:
Automne rentra dans la carrière,ils y avaient déjà plusieurs cavaliers. Elle fit marcher Iris à main puis ressangla la selle , la dégarotta et s’élança doucement sur son dos puis elle régla les étriers qu’elle avait déjà un peu réglés au part avant et mit ses talons bien en bas. Elle sifflota un air espagnole que son père lui chanter quand elle était enfant et le couple se déstressa tranquillement .Elle l’a mit rênes longues. Elle fit un tour au pas,le sourire au lèvres et elle respira lentement se qui calma la jument. Puis elle fit un huit de chiffres dans un trot doux,sans stress enfin elle refit un tour au pas rênes longues. Elle commença avec des demandes progressives en utilisant le moins possible la cravache. Elle retravailla son départ au trot et tout de suite elle trotta sur le bon pied,elle était confiante et elle sifflota puis elle partit dans un petit galop dans un virage,la jument se déroba mais ce n’était pas méchant et galopa tranquillement sur le bon pied . Automne finit avec une serpentine 3 boucles au pas quand elle entendit:
-Le numéro 16 est attendu sur le Carré de Dressage.
Automne panique un peu mais se maîtrisa, elle ressangla la jument et elle sortie de la carrière le vent du matin au senteur jasmin et lilas dans les cheveux,l’estomac retourné mais bien vivante elle arriva à la zone de départ.


III- Reprise:

Epreuve 1
Spoiler:
 


Automne se mit en A.
Il faisait très chaud et Automne commençait à suer et sentait la tension montée en elle.Le sol était sec car il n'avait pas plue depuis une semaine,mais elle révait d'un grand court en d'air.Le soleil était là et la jeune fille eut peur d'être aveuglée pendant sa reprise.Sa jument elle ne cessait de jouer avec son mors nerveusement bougeant à chaque petit bruit qu'elle entendait ,heureusement que la jeune fille l'avait fait boire avant la reprise, car la jument devait avoir chaud.Le caleçon blanc-gris d'Automne se confondait avec la belle robe d'Iris et le couple était concentrés sur le parcours.
Elle respirait lentement puis elle entendit:
-Automne D’Orléan sur Iris Brook

Automne lâcha un petit rire de cette confusion et le jury s’excusa et rectifia .
Puis elle entra au pas essayant de se concentrer sur sa monture et non sur les gens qui l’a regardés,elle s’ arrêta doucement en X grâce à ses rênes mais elle avait les mains moites et elles glissaient contre le cuir,elle se calma et regarda les oreilles de Iris attentifs. Elle tourna à main droite avec ses rênes et le reste de son corps,elle regardait la crinière blanche comme neige d’Iris qui se balancée dans le vent ainsi que le clapotis régulier de ses sabots sur le sable,Hop, Hop ,Hop ,Automne se calma progressivement. Iris levait la tête fière telle une jument de son rang. Arriver en R,Automne fit la volte tranquillement ,elle était légèrement petite mais Automne espérait que ça ne se voit pas. Elle continua jusqu’en B serra les mollets en faisant attention de ne pas toucher à sa blessure ,la jument ne partit pas tout de suite sur le le bon pied mais après quelques foulés c'était bon et Automne sourit .Elle s’assit à chaque temps ,droite comme un I se faisant la plus légère possible attentif à chaque mouvement de sa jument .En A elle eu un peu de mal à s’arrêter mais elle réussi soulagée ,elle compta jusqu’à 5 ,elle sentait son cœur palpitait et ses oreilles rougirent mais les 5 secondes étaient écoulés ,la jument était confiante et Automne la remercia. Elle partit au trot et Hop et Hop,la jument avait des gestes sveltes ,elles firent une volte parfaite et Automne reprit confiance et toute les deux se sentirent bien à l’aise. Avant H,Automne se prépara à partir au galop elle se redressa,les épaules vers le ciel et pesa davantage sur sa fesse extérieur,puis arrivé en H ses mains cédèrent mais sans perdre contact elle enclencha le galop en pressant sa jambe intérieur à la sangle et la cheval dans l’impulsion partit au galop. Automne avait beaucoup préparait le départ au galop et elle l’avait très bien réussi sa jument partit sans demander son reste , elle avait l’impression que Iris ne touchait pas le sol ,elle épousait son corps sentant chacun de ses mouvements,une sensation magique. Elle avait envie de rigolait,elle ne sentait plus la selle ni ses vêtements trop serrées ,elle avait l’impression de ne faire plus qu’un avec Iris,elle était comme une Amazone,sa jument était sa sœur et elle n’aurait pas hésitée à se couper le sein droit et à tirer à l’arc pour ressentir cette incroyable sensation. Mais A arriva trop vite et Automne pensa à s’arrêter elle n’eu pas le temps de tirer sur ses rênes que sa jument obéit ,Automne était aux anges ,sa jument comprenait toutes ses pensées,quelle incroyable complicité elle avait établie en une reprise de dressage. Elle se sentit pousser des ailes et elle essaya de se concentrer sur le concours,c’était magique!En K elle se mit au pas dès qu’Automne bougea le bassin ,puis en S Automne tourna juste les épaules et la jument fit la demi volte en passant parfaitement en X. En K elle serra les mollets et partit au trot que c’était simple pensant elle .Puis elle essaya de penser à la reprise mais elle avait l’impression d’avoir tous oublier,ne pensant qu’au bref jus de pomme qu’elle avait avalé à l’aube. En F enfin le second départ au galop,Automne répéta ses gestes précédemment effectuer et encore cette sensation lui fit vibrer les entrailles,elle chevauchait le vent mais en M Automne sentit la queue d’Iris bougeait et elle eu peur que la jument s’arrête pour faire ses besoins mais arrivé en E elle se mit au trot tranquillement à la bonheur d’Automne qui était comme même déçu que le galop fougueux de sa jument s’arrête d’un coup pour continuer sa reprise mais il le fallait. Elle prit par réflexe les rênes pour faire le doubler dans la largeur ,cela lui fit bizarre de reprendre ses bouts de cuir. En B elle tourna ses épaules et prit main droite ,en K elle hésita à prendre la diagonale,la reprise lui avait légèrement échappé ,mais comme une intuition elle prit la bonne diagonale mais oublia de passer au pas à X,arrivé en M,Automne parut soulager d’avoir prit la bonne diagonale et lâcha un soupir et continua son trot en K mais la jument ne cessait de vouloir être plus rapide et Automne n'eut pas le choix de lui donner un coup de cravache sur la croupe et le jument se calma progressivement puis elle s’arrêta au pas et sifflota c’était bientôt finit .En A elle fit un doubler dans la longueur jusqu’à X et salua le jury d’un grand sourire. Enfin sortit Automne serra sa jument de toutes ses forces et lui murmura à l’oreille:
-Tu es merveilleuse ma belle, tu as tout fait ,que j’aurais aimé de monter à crue dans se galop amozonien ,je t’aime mon Iris !

La jument lâcha un petit hennissement ,je pense qu’elle savait qu’une belle pomme rouge l’attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/autom
Julie Desprès
Vétérinaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 57
Age : 27
Cheval Attribué : Lemon
Métier : Vétérinaire
Animal de compagnie : Gao
Galops :
5 / 75 / 7

Date d'inscription : 09/06/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 23 ans / Vétérinaire
Cheval: Lemon
Connaissances:

MessageSujet: Re: Concours N°1 - Septembre 2008   Jeu 30 Oct - 16:51

  • Aujourd'hui, Julie participait à un concours e dressage avec Lemon, son entier. Elle se leva tôt se matin, pour préparer son cheval. Après lui avoir donné une bonne ration, Julie sourit Lemon de son box pour l'attacher dehors. Le cheval mit un membre au repos, somnolant. Il ne semblait pas gêné par Julie. La véto' brossa entièrement Lemon, lui cura les pieds, puis y mit de l'onguent. Ensuite, elle démêla la crinière puis fit des pionts. Ju' avait l'habitude de natter les chevaux pour la compétition, ayant elle-même participé au JO. Après fait une belle rangée de pionts, Julie fit à Lemon une natte de queue. Elle était très bien réussit, fine, et très belle. La queue était bien démêlée, ce qui donnait un belle effet de volume. Après un bisou sur les naseaux de son cher cheval, Julie alla chercher ses affaires. Elle posa tout en délicatesse, sur le dos du grand cheval bai un tapis blanc de dressage, un amortisseur en moumoute et sa selle de dressage, noir. Pour finir, Julie lui mit un filet simple, noir à muserolle française. Ju' n'oublia pas de faire le petit piont de toupet, qui arrivait au dessus de la têtière argentée. Quand à elle, Julie enleva son jeans, pour laisser apparaître un pantalon d'équitation blanc. Elle mit sa veste de concours, ses bottes en cuirs, mis des éperons, puis posa des bandes blanches aux quatre membres de son entier pour les protéger. Ensuite, elle ressangla et monta sur sa monture. Julie était en avance. Mais elle avait l'intention de faire marche Lemon dehors pour qu'il s'échauffe tout en douceur, avant de ne pas abîmer ses tendons.

    Lors de la petite promenade au pas, Julie mit dans ses cheveux une petit pince qui retenait tous ses cheveux, puis sa bombe, une GPA, portant le drapeau de la France.



[ J'éditerais au fur et à mesure. ]

_________________
Julie Desprès



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gailuron91210.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concours N°1 - Septembre 2008   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concours N°1 - Septembre 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOS SAUTS, GROESBEEK septembre 2008 avec PAH
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Faut-il fêter le 30 septembre ?
» RETRO: REPORTAGE Haïti les émeutes de la faim 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. Domaine de la Rose Noire . :: ACCUEIL :: ARCHIVES :: RP-
Sauter vers: