AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première visite [PV LEIGH MCKINSLEY]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ambrosia Mc.Kingsley
Habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 194
Age : 26
Cheval Attribué : Sultan del India
Métier : Elève
Animal de compagnie : Sweet Lullaby d'Askanor
Galops :
3 / 73 / 7

Date d'inscription : 30/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 15 ans & 1 ère année
Cheval: Sultan del India
Connaissances:

MessageSujet: Première visite [PV LEIGH MCKINSLEY]   Mer 30 Juil - 20:51

Elle venait de faire déposer ses affaires à l'administration, un léger retard dû au déplacement de la personne qui devait la recevoir avait obligé Ambrosia à retarder son planning. Après les quelques minutes à râler (pour la forme) et décida de demander à son chauffeur de la laisser.

_Je suis assez grande pour me débrouiller tu ne crois pas ? Allez va, va, je n'ai pas besoin d'une deuxième ombre. Pose mes affaires là et rentre à la maison.

Séchement elle tourna les talons et sortit du hall. Elle avait sortit son I-pod, l'avais mis sur ses oreilles et mis de la musique. Avant de sortir elle regarda les murs couverts de photos, de diplôme, de mots, de dessins, de poèmes et de brochures. Tout cet amour éclatant à ses yeux lui donna envie de pleurer ou de vomir elle n'en savait rien mais pour ne pas perdre la face elle préféra se dire que c'était une envie de renvoyer le petit déjeuner qu'elle n'avait pas mangé. Elle tourna un peu la tête et regarda les coupes, il y en avait de tous les noms, de toutes les disciplines et de tous les niveaux. Un frisson la parcourut dû à l'air qui entrait par les grandes portes.
La lumière matinale, l'air embaumé de l'odeur des prés, la chaleur, le vent, tout semblait la pousser vers ses grandes ouvertures en face d'elle. Elle sortie donc. Menée par les odeurs rassurantes des chevaux sous le soleil d'été, Ambroise ajusta ses lunettes Chanel sur son nez et se diriga seule vers les prés. Elle se laissa guider vers les grands près, passa devant chacun des près. Elle était seule.

*A cette heure il sont tous en cours*

Rassurée à l'idée que personne ne la verrait Ambrosia passa de celle que l'on connait à l'Autre. Imperceptiblement sa démarche hautaine se transforma en démarche légère. Menée par le simple bonheur d'avoir enfin echappé à sa maison, à sa famille, d'être enfin libre et de se trouver là parmis les chevaux, elle se dirigea vers chacun des chevaux qui passaient leurs têtes ensoileillée au dessus des barrières. Ils eurent tous une caresse.

Elle s'arrêta devant un grand cheval robuste qui la suivait des yeux depuis qu'elle était là. Elle s'approcha.

_Que tu es beau toi, que tu es beau.

Elle le caressa, puis, machinalement, ses mains commencèrent à lui masser l'encolure. Quand elle s'en rendit compte elle sourit.

*Petite gourde*

Elle le laissa enfin, et continua sa viste.
Lorsqu'elle eu terminé elle se dirigea vers un banc enpierre non loin des près. De là elle put admirer tous les chevaux et le paysage dans son ensemble. Elle enleva ses lunettes et laissa sa tête aller en arrière. Elle profita du soleil et du simple bonheur d'être là, seule.


*Voici donc mon nouveau chez-moi*

Un hennissement retentit, suivi de plusieurs autres.

*Et dire que ma future monture se trouve ici...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/ambro
Matthew Campbell
Elève Appliqué
avatar

Nombre de messages : 261
Cheval Attribué : Lose Control
Métier : Surveillant
Galops :
5 / 75 / 7

Date d'inscription : 15/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 21
Cheval: Lose Control
Connaissances:

MessageSujet: Re: Première visite [PV LEIGH MCKINSLEY]   Jeu 21 Aoû - 20:20

    Leigh, incapable de se rendormir, s'était levé vers six heures du matin. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait l'impression que cette journée allait mal se passer, très mal se passer... Tout d'abord, dès qu'il posa un pied à sur le sol de sa chambre, un mal de crâne le prit, chose qui arrivait régulièrement, mais n'était vraiment pas bon signe. Surtout que ça ne le quittait pas de la journée... Il prit donc directement un aspirine, espérant atténuer un minimum la douleur. Il alla ensuite dans son armoire, prendre ses habits, qu'il avait tout de même ranger depuis le temps qu'il était arrivé, puis partit se prendre une douche froide. Après s'être habillé et avoir mis ses boots, il descendit à la cafét' qui ,à son grand étonnement, était ouverte. Il mangea léger, une pomme et un jus d'orange.
    Ce fut donc un jeune homme propre, habillé d'un jean diesel, d'une chemise Lacoste avec par-dessus un polo de la même marque, qui fit irruption dans les écuries. Leigh n'était pas décidé à monter aujourd'hui, mais plutôt à faire connaissance avec sa monture. Tout ce qu'on lui avait dit, c'était le nom de son cheval et la race: un Hanovrien répondant au nom de Sorraïa. Il trouva enfin le box, après avoir passé un quart d'heure à le rechercher, rencontrant de temps à autres un cavalier faisant le pansage du cheval qui lui était attribué. Dans ce box, il trouva un hongre agité, tournant en rond et secouant la tête. Après être resté quelques minutes à la porte du box, Leigh avait fait un rapide pansage au cheval, qui, manifestement, n'appréciait pas forcément. Il le prit ensuite en longe et l'emmena en promenade. Leigh avait bien compris que le cheval n'aimait absolument d'être enfermé trop longtemps dans un box, et ce ne fut pas bien compliqué de le comprendre. Dès que Sorraïa fut sorti de l'écurie, il se montra soudainement beaucoup moins agité qu'auparavant. Leigh l'emmena sur les chemins de ballade que le domaine offrait. Il les découvrit en même temps que son nouveau cheval. Il s'arrêtait régulièrement pour que l'hongre puisse prendre ses repaires, mais celui-ci semblait ne pas trop y apporter d'importance, il semblait même assez contrarié lorsque son cavalier faisait ces poses, qu'il devait sans nul doute jugé inutile. D'après ce que Leigh avait compris, Sorraïa était un cheval âgé, qui devait s'effrayer beaucoup moins que d'autres chevaux plus jeunes. C'était peut être bien pour cela que le cheval semblait toujours pressé de repartir, ou alors cela faisait tout bonnement partit du caractère du cheval. Ils firent donc une ballade d'une bonne heure avant d'arriver au niveau des prés. L'hongre sembla soudainement animé d'une vivacité que le jeune homme ne lui soupçonnait pas. Il hennit puissamment en voyant d'autres chevaux broutant paisiblement dans le pré. Leigh eut un sourire, il ouvrit la barrière du pré, et détacha Sorraïa qui partit au galop rejoindre ses compagnons. Le regard de Leigh se posa alors sur une personne qu'il n'avait pas encore remarqué. Une jeune fille blonde. Son sourire disparut aussitôt.

    *Ce n'est pas possible !*

    Un doute traversa Leigh, il observa alors avec attention la jeune fille qui ne l'avait absolument pas remarqué. Cette jeune fille semblait extrêmement douce, tout du moins avec ce cheval, elle lui massait l'encolure avec soin et application. Puis elle s'arrêta et partit en direction opposée à la sienne. Les doutes de Leigh furent balayés.

    *Je deviens légèrement parano moi...*

    Il retourna alors aux écuries et au box de Sorraïa, qui, cette fois-ci, était vide, ce qui était assez logique en soi. Il examina alors l'état du box, et à la fin de son inspection, il admit que les boxs étaient dans un état absolument impeccable, ce qui vérifiait ce qui était écrit sur la brochure. Ce domaine ne faisait pas de publicité mensongère au moins. Il sortit du box et referma la porte. Il sentit alors quelque chose vibré dans sa poche. Il sortit son portable et vit marqué: « Appel Fred »
    Une expression de surprise se marqua sur le visage du jeune homme, il décrocha.

    « Hey Leigh comment vas-tu ?
    -La forme et toi ?
    -Tranquille comme d'hab. Tiens dis moi, t'aurais pas des nouvelles de ta famille par hasard ? De ta sœur par exemple ?
    -Non pourquoi ? »


    Les doutes qui avaient traversé l'esprit de Leigh revinrent au galop.

    « Ba le truc c'est qu'on ne voit plus ta sœur nul part au lycée. Je suis allé demandé à une de ses amies qu'est ce qu'elle avait et elle m'a répondu qu'elle était parti dans un domaine en France. J'ai pensé que ça pouvait être le même que le tien, mais bon, après je me trompe peut être... »


    Leigh resta totalement silencieux. Il ne répondit même pas aux appels de son amis à l'autre bout de l'appareil qui semblait inquiet du mutisme le plus total de Leigh. Des milliers de pensées s'asseyaient l'esprit du jeune homme. Comment cela était-il possible ? Il n'en savait absolument rien. Cette journée était une sale journée, il le savait, mais quelque chose du genre, il ne s'en serait jamais douté. Il resta décroché du monde réel quelques secondes avant de reprendre soudainement ses esprits.

    « Je te rappelle ce soir Fred. »

    Il raccrocha et remit son portable dans sa poche. Il se mit alors à la recherche de la jeune fille qu'il avait vu tout à l'heure. Après avoir cherché une bonne dizaine de minutes, il retrouva cette jeune fille, assise sur un banc, les yeux fermés, la tête basculée en arrière, profitant des rayons du soleil de cette belle matinée. Cette fois-ci il n'y avait absolument plus aucun doute possible pour le jeune homme. Cette fille était bel et bien sa sœur, Ambrosia McKingsley. Son escapade loin de son père allait se transformer en cauchemar... Il encaissa le choc, puis reprit son ancienne habitude, dont il n'avait pour l'instant pas encore usée ici, puisqu'il n'avait pas parlé à grand monde. Un sourire radieux illumina alors son visage, puis il dit sur d'une voix joyeuse.

    « Mais quelle surprise ! Un don de dieu ! Je retrouve en ce lieu, ma très chère sœur ! »


    Rien dans l'attitude de Leigh pouvait faire détecter son malaise qu'il ressentait. Une quelconque personne qui serait passée à côté aurait vraiment cru que ces paroles venaient du fond du cœur... Il attendit la réaction de sa sœur. Un tas de questions se bousculaient dans sa tête dont pour le moment il n'avait pas de réponse, mais avec habilité, il apprendrait tout ce qu'il pourrait de sa sœur. Pour le moment, tout ce qui était sûr, c'était la promesse que Leigh venait de se faire. Se venger en pourrissant au maximum le séjour de sa sœur au domaine.

    [Je suis franchement désolée de ne pas t'avoir répondu plus tôt --']

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/matth
Ambrosia Mc.Kingsley
Habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 194
Age : 26
Cheval Attribué : Sultan del India
Métier : Elève
Animal de compagnie : Sweet Lullaby d'Askanor
Galops :
3 / 73 / 7

Date d'inscription : 30/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 15 ans & 1 ère année
Cheval: Sultan del India
Connaissances:

MessageSujet: Re: Première visite [PV LEIGH MCKINSLEY]   Sam 23 Aoû - 11:04

[mais c'est pas grave ^^ en plus t'as trop bien écrit hâte qu'Ambrosia se frite avec Leigh ]

_Mais quelle surprise ! Un don de dieu ! Je retrouve en ce lieu, ma très chère sœur !

Ambrosia sursauta à l'entente d'une voix à travers la musique de son I-Pod, elle ouvrit les yeux, tourna la tête encore ébloui par le soleil. Mais ce qu'elle trouva en face d'elle effaca d'un coup tout le bonheur qui était entré en elle. Un grand brun, jean et chemise de marque, même dans le noir elle l'aurait reconnu. Son frère, son grand frère, elle l'avait donc retrouvé ou plutôt c'est lui qui l'avait retrouvé. Rien ne tranparraissait du jeune homme posté devant elle mais Ambrosia savait mieux que quiconque comment fonctionné le jeune McKingsley. Ils étaient semblables pour cela.

_Tiens donc, Leigh. Papa sera ravi de savoir que tu te porte bien. Alors la forme ? Tu ne te laisse pas aller à ce que je vois, Diesel et Lacoste, c'est ton look du dimanche.

Elle avait un immense sourire, ayant retiré son baladeur pour mieux entendre l'enfant avec qui elle avait grandi elle avait dans sa voix mis tout ce qu'elle pouvait d'hypocrisie. Contrairement à son frère elle ne se gênait pas pour montrer sa façon de penser, mais toujours avec cette hironie monstrueuse, qui se sentait à des kilomètres. Dès lors Ambrosia était redevenue ce qu'elle était avant, chez elle, une peste arrogante, elle ne s'en plagnait pas pour le montrer. Postée sur ses bottes à talons, les mains dans les poches de son Denim bleu nuit pour se donner l'air décontacté, le vant passait dans sa blouse rose pâle la gonflant légèrement. le regard perçant elle toisait de haut en bas Leigh, son frère. Elle avait donc retrouvé ce cher déshérité de la famille.

_T'as laissé un beau bordel en partant, Papa a filli claquer, c'était même assez flippant. Je suis râvie de te voir enfin.

A cela elle se délectait intérieurement de la surprise qu'elle lui avait infligé, du dégout certain qu'elle savait qu'il ressentait même s'il n'en paraissait rien. Un sourire maquiavélique aux lèvres elel avait une moue satisfaite.

_J'espère que tu es content de ma surprise, je ne pouvais pas te prévenir tu comprend, j'aurais tout gâcher. Ah au fait je crois que maman m'a demandait de te dire un truc, c'était important je crois, attend que je me souvienne...

Faisant mine de chercher elle se délectait à l'avance de la peine qu'il ressenatit surement en entendant parler de leur mère. Ces deux là avaient toujours été proches.

_Ben mince alors, je m'en souviens plus. Ce devais être à propos de son départ, sûrement. Parce qu eoui tu sais maman est allé quelques temps chez notre tante. "me ressourcer, faire le vide". J'en ris encore...

Un sourire satisfait sur les lèvres Ambrosia ne ressemblait plus du tout à la jeune fille de tout à l'heure, celle douce et légère, pleine de bonheur et de calme, elle était redevenue l'adolescente gâtée qu'elle avait toujours été. Autour d'eux le décor était incongru, le soleil brillant, le vent léger, les chevaux broutant, rien n'allait avec la tension qui montait en pallier entre nos deux McKingsley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/ambro
Matthew Campbell
Elève Appliqué
avatar

Nombre de messages : 261
Cheval Attribué : Lose Control
Métier : Surveillant
Galops :
5 / 75 / 7

Date d'inscription : 15/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 21
Cheval: Lose Control
Connaissances:

MessageSujet: Re: Première visite [PV LEIGH MCKINSLEY]   Sam 23 Aoû - 13:26

    *Si elle croit que c'est avec ça qu'elle va me toucher, elle est encore plus stupide que ce à quoi je m'attendais.*

    Un fossé énorme séparé les deux frère et sœur. Leigh avait déjà pensé à essayer de combler un peu ce fossé, mais il renonça assez rapidement en voyant le comportement de sa sœur. D'une certaine manière, elle lui ressemblait, mais était aussi son total opposé. Ambrosia était une fille qui, aux premiers abords, se montrait être une peste, elle était comme ça avec toute les personnes qu'elle n'aimait pas particulièrement, voir qu'elle détestait, et Leigh faisait parti du lot. Il ne connaissait seulement que ce côté de sa sœur. Mais d'après ce qu'il avait observé tout à l'heure, il semblait que la jeune fille est un autre côté beaucoup plus doux et gentil. Il ne pouvait l'assurer à 100%, mais il le devinait avec facilité, et il se doutait aussi qu'il ne connaitrait jamais ce côté. En était-il malheureux ? Pas réellement, il y avait tant de personne sur cette Terre, ne pas en connaître le bon côté d'une, ce n'était pas un drame. C'était là que les deux se séparaient au niveau du caractère. Leigh était tout aussi hypocrite, mais beaucoup plus fin et d'une manière encore plus perverse. Il faisait miroiter la vision d'une amitié aux autres qui l'entouraient, et ceux-ci y croyaient aveuglément. Mais au fond, il se fichait royalement d'eux, et c'était avec une une froideur sans égal qui les manipulait à sa guise. Ces vrais amis, personne ne pouvait vraiment dire qui ils étaient. Au final, qui était le plus horribles des deux ? Leigh sans aucun doute. Dans sa manière d'être, il pouvait bien plus de mal que sa sœur. Mais il savait parfaitement que sa sœur pensait le connaître sur le bout des doigts, et cela était une de ses grandes erreurs à son égard.
    La colère bouillonnant en lui se calma soudain et se transforma en une colère froide, encore plus redoutable. Le malaise qu'il avait ressentit partit au loin. Peut être qu'en partant loin de chez lui, il avait espéré changer au niveau de son caractère, mais vu la tournure des événements, il valait mieux oublier la chose. Leigh reprit le contrôle de lui même en quelques secondes et un calme profond l'envahit. Il eut un sourire satisfait lorsqu'elle lui raconta la réaction de son père.

    « Quelque part, cela aurait pu t'arranger qu'il crève tout de suite, le magot familiale serait aller directement à toi, vu que je suis déshérité... »

    Le fait d'être déshérité ne le gênait pas tellement. Il avait déjà en tête des multitudes de projets. Si les choses ne tournaient pas comme il le voulait ici, il retournerait à Londres avec Fred et Dan, et ensemble, ils essayeraient de monter sur la scène natiole, puis peut être après, internationale... Et si cela ne marchait pas non plus, il avait une place de choix en tant que styliste, sa mère lui arrangerait sans doute quelque chose. D'ailleurs le petit manège que jouait Ambrosia au sujet de sa mère ne lui fit ni chaud ni froid. Il avait des rapports avec sa mère assez étranges. Est ce qu'il l'aimait ? Ceci était une bonne question, et lui même n'était pas réellement sûr de la réponse. Et la question pouvait se poser dans l'autre sens, est ce qu'elle l'aimait ? Il en doutait. Leigh savait que sa mère était capable de se débrouiller seule. Son petit tour avait rendu son père fou, et Mme McKinglsey avait du prendre sa défense, et son père avait dû péter encore une fois un câble. Si sa mère avait besoin de se ressourcer c'était son problème. En fait, il devina même qu'une procédure de divorce était peut être bien déjà en cours entre son père et sa mère.

    *J'y suis peut être aller un peu fort... M'enfin, c'est fait, c'est fait. Elle est largement capable de se débrouiller seule, elle est indépendante économiquement parlant. En plus je ne suis pas sûre qu'elle était folle amoureuse de mon père...*

    Au final, Leigh ignora totalement le jeu de sa sœur. Et l'ignorance était souvent interprétée comme du mépris. Le jeune homme resta d'un calme troublant face à sa sœur qui se montrait dans toute l'ampleur de son hypocrisie. Avec un sourire, il dit avec humour:

    « Dis moi, tu es ici en tant que palefrenier ayant la joie de récurer les boxs tous les matins, ou bien c'était seulement pour avoir le plus grand plaisir de revoir ton frère ? »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/matth
Ambrosia Mc.Kingsley
Habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 194
Age : 26
Cheval Attribué : Sultan del India
Métier : Elève
Animal de compagnie : Sweet Lullaby d'Askanor
Galops :
3 / 73 / 7

Date d'inscription : 30/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 15 ans & 1 ère année
Cheval: Sultan del India
Connaissances:

MessageSujet: Re: Première visite [PV LEIGH MCKINSLEY]   Sam 23 Aoû - 16:35

Ambrosia fut déçue constater qu'il ne s'énervait pas, en effet il ne s'énervait jamais, un calme olympien mais elle eu l'habitude des incartades féroces avec ceux qu'elle ne supportait pas. Il n'vait pas parlé beaucoup, comme d'habitude, il pensiat beaucoup et parlait peu, avec elle du moins, alors qu'elle pensait et parlait en même temps. En fait elle était naturellement agressive, c'était sa seconde nature. Lorsqu'il parla de son père elle sourit intérieurement, mais imaginant mal ce qu'il pensait elle ne savait s'il était touché par ce qu'elle venait de dire.

_Qu'il meurre m'aurait franchement déplû, j'aurais dû rester là bas, et pusi les enterement c'est pa smon truc, les cadavres qui pourissent, trsè peu pou rmoi. Et puis, c'est lui qui m'envoie mon argent de poche, s'il claque je suis à sec, ce qui serait franchement problématique.

Les points sur les hanches elle avait en face d'elle un jeune homme calme et ce calme abaisait aussi ses ardeurs, elle se calmait un peu, légèrement, elle aussi.

_Dis moi, tu es ici en tant que palefrenier ayant la joie de récurer les boxs tous les matins, ou bien c'était seulement pour avoir le plus grand plaisir de revoir ton frère ?

Elle sourit à ces mots, elle adorait franchement l'humour piquant de son frère, c'était le meilleur des profs pour elle, même si elle n'y pensait jamais.

_Et toi tu passe ton temps à promener les chevaux ? Tu ne sais pas monter dessus ? En même temps avec ces vieux truc où t'as appris à monter... ça ne m'étonne pas.


A ces mots elle balança ses cheveux sur le coté faisa,t bien allusion aux professeurs renommés qui s'étaient occupés d'elle.

_En fait je veux moi aussi voir autre chose, la grande baraque, le lycée, tout ça, ça m'a saoulé. Et avec papa est sur les nerfs tout le temps. Alors j'ai envoyé une lettre à l'académie qui m'a acceptée sur le champs. Vu mes prof c'est tout à fait normal. Mais dis moi, toi, tu es le plus heureux des hommes de me voir ici n'est-il pas ?

En avait quitté son frère des yeux et regardait dans le sprés espérant appercevoir le cheval qu'il lui avait été confié. Bien que fière de son Sultan elle ne supportais pas qu'il sache lui qui elle monte alors qu'elle elle ignorait le nom de sa monture à lui. De plus elle se demandait depuis combien de temps il l'avait vu, la musique l'avait empeché d'entendre les bruits allentours et l'idée qu'il est pû la voir avec Sultan, le caresser, lui parler, la dérangeait fortement., cependant elle se disait que s'il était là ils auraient à se croiser souvent et forcément un jour il verrais la différence entre Ambrosia McKinsley et l'Autre, celle qui était avec les chevaux.
Reconcentrant son regard sur son cheval elle retenait difficelement sa question.

_Ils t'ont donnés un âne à monter c'est pour ça que viens voir les vrais chevaux ?

Assez peu fière de sa pique elle ne trouvait cependnat pas comment demandait l'identité de la monture en cachant sa curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/ambro
Matthew Campbell
Elève Appliqué
avatar

Nombre de messages : 261
Cheval Attribué : Lose Control
Métier : Surveillant
Galops :
5 / 75 / 7

Date d'inscription : 15/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 21
Cheval: Lose Control
Connaissances:

MessageSujet: Re: Première visite [PV LEIGH MCKINSLEY]   Sam 23 Aoû - 20:44

    La présence de sa sœur s'éclaira soudainement aux yeux de Leigh. Il semblait que son père y soit pour quelque chose. Mais il ne put réprimer un sourire lorsque sa sœur expliqua son envie de voir autre chose, comme elle disait. Manifestement, elle pensait qu'il était parti pour exactement ces raisons, ce qui était très loin d'être le cas. En réalité, s'il avait pu, il serait resté à Londres. Sa vengeance personnelle lui coûtait énormément, et bien que ce fut une réussite, c'était une réussite amère à son goût. Il avait dû tout abandonner du jour au lendemain, et désormais il se retrouvait dans un endroit quelque peu pommé. Cela était tellement différent du Londres toujours animé qu'il connaissait. La présence de ses amis lui manquait aussi.
    Leigh remarqua l'influence qu'il avait sur sa sœur, et que son calme intérieur semblait s'être propagé sur elle et avoir manifestement calmé ses ardeurs. Il fallait avouer que le jeune homme en fut étonné, il ne savait absolument qu'il avait un tel pouvoir sur sa sœur... Mais après tout n'était ce pas normal ? Il était son grand frère, même d'un an, et bien qu'elle le détestait, il restait tout de même un modèle. Elle en prenait certes ce qu'elle voulait, mais une relation frère-sœur c'est toujours un peu délicat à décrire. Le jeune homme ne détestait pas sa sœur, disons qu'il éprouvait une forte animosité. Mais ceci n'annulait en aucun cas la promesse qu'il s'était faite en trouvant sa sœur au domaine: lui pourrir la vie, d'une manière ou d'une autre. Par contre Leigh n'assumait en aucun cas son véritable rôle de grand frère. Un véritable grand frère est censé protéger, aider, rassurer, sa petite sœur. Le jeune homme ne l'avait jamais fait, et ne le ferai certainement jamais. Dans sa tête, il était fils unique, il avait toujours vécu aussi éloigné que possible de sa sœur, et il ne cherchait pas à être pour elle un grand frère. S'il l'avait cherché, leur rapport ne serait pas aussi tendu entre eux.
    Leigh nota le manque de respect notoire qu'Ambrosia montrait par rapport aux autres membres de sa famille, et il n'hésita pas à le faire remarquer:

    « Ma chère petite sœur, il faudrait que tu es un jugement plus clément envers les membres de ta propre famille... »

    Le jeune homme était convaincu que sa sœur considérait son oncle et sa tante comme des moins que rien. Et pourtant, c'était eux qui lui avait tout appris à lui. Et il restait intimement convaincu qu'il avait appris des choses, que nul professeurs renommés que sa soeur avait pu avoir ne pouvaient apprendre. Leigh vivait presque avec les chevaux pendant qu'il était en vacance chez son oncle et sa tante, et il doutait que ce soit ces grands professeurs qui est appris à la jeune fille à rester au près d'une jument qui allait mettre bas. Ambrosia avait-elle vu une fois une mise à bas ? Il en doutait fortement, mais ne pouvait pas s'avancer sur ce point.
    La dernière pique, assez décevante au demeurant, de sa sœur ne lui fit ni chaud ni froid, et il devina même qu'elle désirait savoir le cheval qu'on lui avait confié. Il ne répondit pas immédiatement, tournant la tête vers les prés. Il l'apercevait là bas, son Sorraïa. Il le connaissait que très peu pour le moment, mais il s'y était déjà attaché. L'hongre semblait rempli de surprise, et avoir un fichu caractère, ça lui convenait bien. Leigh devina que le cheval qu'avait caressé sa sœur était le sien. Mais il n'en était pas sûr à 100%. Il regarda de nouveau sa sœur, elle avait quelque peu changée depuis la dernière fois qu'il l'avait vu. Elle semblait grandie, mais à ses propos elle n'avait gagner un pet de maturité.

    *Ça finira bien par venir...*

    Le jeune homme décida finalement de jouer au jeu de sa sœur. Et avec un sourire quelque peu moqueur, il lui répondit:

    « Au grand regret de te décevoir on m'a confié un cheval, du nom de Sorraïa. Mais j'espère pour toi qu'ils t'ont confié un cheval à la hauteur de tes si grands talents de cavalière, dû au travail arasant que tu as fait avec l'aide de tes si admirables professeurs. Il est vrai que s'ils t'avaient donné un canasson, une véritable bourrique, cela aurait été une véritable honte, et tu peux être sûr que je serai aller faire une scandale. »

    Il avait mis une certaine pointe de moquerie dans ses propos. Leigh se fichait royalement de savoir quel cheval elle montait. Si elle le lui disait, tant mieux, sinon temps pis. De toute manière, il le verrait bien tôt ou tard. Il la regarda droit dans les yeux, et attendit sa réaction.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/matth
Ambrosia Mc.Kingsley
Habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 194
Age : 26
Cheval Attribué : Sultan del India
Métier : Elève
Animal de compagnie : Sweet Lullaby d'Askanor
Galops :
3 / 73 / 7

Date d'inscription : 30/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 15 ans & 1 ère année
Cheval: Sultan del India
Connaissances:

MessageSujet: Re: Première visite [PV LEIGH MCKINSLEY]   Dim 24 Aoû - 15:25

Ambrosia avait toujours eu une sorte de feu bouillonant en elle et le clame dont faisait preuve Leigh la calmant parfois, et la mettait d'autre fois dans de noires colères.

_Clémente envers ma famille ? Laisse moi rire je ne les ai pas choisi ils n'ont rien à exiger de moi. De toute façon là où je suis qui peut m'entendre ? Hum ? Et puis parlons en de la famille qu'est ce que tu as fait toi ? Mes tantes et mes oncles sont bien moins important que mes propres parents non ? Tu ne te souviens pas toi de ce que tu as fait ? Alors permet moi de rire lorsque tu me parle de respect.

Ambrosia n'espérait même pas une explication, le pourquoi du départ de son frère tout ce qu'elle avait pû savoir c'était qu'un jour son frère avait quitté le navire pour ici et que depuis une seule photo de lui restait dans la maison, son père n'en parlait plus et sa mère montrait seulement parfois quelques brides de tristesse lorsqu'elle pensait à son fils. Depuis qu'il était partit la vie familiale avit été un enfer pour la jeune Ambrosia, elle qui depuis toujours était le bijou de la famille laissant à son frère le triste rôle de bouc émissaire, elle était surveillée par son père, ses amitiés était filtrée et si elle était restée là bas elle se serait sûrement vu attribuée une place dans une prestigieuses université pour exercer plus tard un métier au combien barbant.

*Venir ici est une libération*

Les poids s'étaient envolés, mais le pourquoi du choix du lieu était encore une enigme pour elle. Elle pourrait bien sûr savoir si elle le voulait mais avait bien trop peur, ou bien trop honte qui sait, de la réponse ainsi elle préférait se dire qu'elle était venu ici pour échapper à sa famille et se sentir indépendante, et si elle avait choisi cette académie s'était tout simplement un hasard voilà tout.

_Sorraïa... hum... Et bien oui on m'a donné un cheval, aux belles origines, aux belles allures. Il est fier et doué, tout ce qui me convient en effet.

Ne tenant pas à continuer l'ironie elle se sentait tout à coup lasse. le laissant parler, elle pensait. Désormais un blanc s'était installé, Ambrosia sa tenait immobile et avait planté son regard dans celui de Leigh, ce n'était plus une joute. Elle essayait de chercher parmi ses souvenirs et à travers ses yeux ce qui les liaient. Aux plus loin de ces souvenirs, oui ils avaient le même nom, la même famille et c'est dans la même maison qu'ils avaient grandi. Mais quand c'étaient-ils omportés en frère et soeur ? Quand avait elle courru vers lui en larme en cherchant le reconfort. Au plus loin de ces souvenirs elle s'était toujours comportée en peste, portée par la sur attention de ces parents et lui avait toujours été un garçon distant. Puis leurs chemins s'étaient séparés, à cause des chevaux. Ironie du sort ou peut être pas, c'était aujourd'hui grâce (ou à cause) d'eux qu'ils se retrouvaient. Ambrosia se demanda un instant ce qu'elle serait aujourd'hui, ce que seraient leurs relations si leurs vies n'avaient pas été ce qu'elles avaient été. Ils seraient très différent, peut être meilleur ou peut être pire. *Qui peux savoir ?* Ne sachant désormais plus quoi répondre, plus quoi faire elle se sentait fatiguée lasse.

_Nous verrons bien qui est le meilleur. N'est ce pas ? Quelle est la meilleure des équitations. Maintenant si tu veux bien m'excuser j'ai des choses importantes à faire moi. Au fait appel les parents un de ces quatres, je suis certaine qu'ils seraient ravi.


Déclamé sur un ton ironique, hautain et suffisant ce n'était pourtant pas totalement faux. Leurs parents se déchiraient depuis toujours certainement et le départ des enfants avait mis le feu aux poudres.

_Maman ne va pas super bien en ce moment...

Elle s'était déjà retournée et c'était mise à marcher, dos à son frère, cette dernière phrase elle la lança sans se retourner, presque comme on pense, sans y réfléchir.


[j'ai plus d'idée pour eux d'eux sur ce coup là c'est pour ça que je file,comme elle quoi, on fuis Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/ambro
Matthew Campbell
Elève Appliqué
avatar

Nombre de messages : 261
Cheval Attribué : Lose Control
Métier : Surveillant
Galops :
5 / 75 / 7

Date d'inscription : 15/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 21
Cheval: Lose Control
Connaissances:

MessageSujet: Re: Première visite [PV LEIGH MCKINSLEY]   Dim 24 Aoû - 17:34

    « Je suis sûr que tu prendras un grand soin de ton cheval. Je suis intiment convaincu que tu es plus agréable avec les chevaux qu'avec les humains... »

    Le jeune homme faisait-il une allusion à ce qu'il avait vu auparavant ? Sans aucun doute. Mais il se fichait royalement de la réaction possible de sa sœur. Leigh tourna sa tête vers les prés et resta silencieux. Sa sœur partait, allait-il l'arrêter ? Sans nul doute non. Il mit une main dans sa poche, il y rencontra alors une boîte de forme rectangulaire. Il ne savait que trop bien ce que c'était. Il avait arrêter il y a une bonne année, mais de temps en temps ça lui reprenait. Et il fallait avouer que l'envie était grande dans l'immédiat. Il sortit alors le paquet de cigarette de sa poche avec un briquet. Il n'avait qu'un paquet, il le savait. Mais ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Quand il n'en aurait plus, et bien il n'en aurait plus et s'en passerait. Il prit une cigarette puis remit le paquet dans sa poche. Il la prit dans la bouche puis à l'aide du briquet l'alluma. Il prit une première bouffée. Une foule de souvenir remonta. Il se souvint alors d'une des soirées qu'il avait faite après un concert qu'il avait donné. Avec sa bande d'ami, ils étaient passés en boîte, avant de finir torcher pour certains ou pété pour d'autres. Et une autres catégories était à la fois bourrée et pétée. Leigh faisait partit de la catégorie des pétés. C'était une chance qu'il avait pu dormir chez Fred ce soir là, si son père l'avait vu dans cet état... Cette pensée lui rappela un autre souvenir. Il prit une seconde bouffée. Il se souvint de ce qu'avait raconté un jour sa sœur à ses parents, lorsqu'il avait commencé à jouer de la gratte. Qu'il fumait de la cocaïne. La réaction de son père avait été immédiate, et la sienne aussi. Ce fut peut être bien la première fois qu'il avait fait un coup vache à sa famille, et pas la dernière. Il tira une nouvelle bouffée qui lui parut amère. Les paroles que venaient de prononcer sa sœur lui vinrent en tête.Ces paroles montraient bien qu'Ambrosia ne comprenait pas la manière dont fonctionner son frère. Et en même temps, comment le pouvait-elle ? Ils étaient presque des étrangers l'un pour l'autre. Leigh l'avait toujours ignorée... De toute manière, peu de gens connaissaient la manière de fonctionner de Leigh. Sa sœur était déjà loin lorsqu'il se décida à lui dire quelque chose:

    « Fait attention à toi... »

    Les premières paroles bienveillantes d'un grand frère, peut être bien... D'après ce que sa sœur venait de lui apporter, les rapports conjugaux de ses parents étaient au plus bas, et si il arrivait un malheur à l'un de leurs deux enfants, ce serait catastrophique, il le savait. A moins que c'était pour une autre raison... Il n'attendit pas que sa soeur se retourne ou autre, il se fichait royalement de sa réaction ou autre. Il repensa à la description qu'Ambrosia avait fait de son cheval.

    *Ça lui correspond bien après tout.*


    Il marcha en direction opposée à celle de sa sœur, tirant une bouffée de temps à autres. Voulait-il mettre le plus de distance possible entre lui et elle ? Pas impossible, mais alors il le faisait totalement inconsciemment. Ses yeux erraient dans le vague, regardant de temps à autres les chevaux dans les prés. Lorsqu'il eut finit sa cigarette, il l'écrasa contre la semelle de sa chaussure, puis la mit dans sa poche. Il lui répugnait de jeter à terre le mégot, salir ces lieux seraient presque un sacrilège vu l'entretien qui était effectué. Il s'arrêta alors et s'appuya contre la barrière. Il était face à son cheval. Sorraïa broutait paisiblement. Il avait juste levait la tête à son arrivée, mais désormais, il ne se souciait guère plus de lui, plus occupé à engloutir le plus d'herbe possible. Leigh sourit en regardant son cheval. Il ne l'avait toujours pas monté, et il était peut être temps de le faire. Il se dit qu'il le monterait le lendemain. Ses pensées partirent alors sur sa mère. Il l'appellerait pour avoir des, nouvelles. Il n'avait pas souhaité lui faire du mal lorsqu'il était parti, même si en y réfléchissant bien, elle le méritait, elle l'avait totalement abandonné dès la naissance de sa sœur. Ce fut seulement tardivement qu'ils apprirent à se connaître, mais le jeune homme était encore trop amère contre sa mère pour l'aimait réellement. Une brise fraîche se leva, faisant s'envoler les crins de son hongre.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/matth
Ambrosia Mc.Kingsley
Habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 194
Age : 26
Cheval Attribué : Sultan del India
Métier : Elève
Animal de compagnie : Sweet Lullaby d'Askanor
Galops :
3 / 73 / 7

Date d'inscription : 30/07/2008

Feuille de personnage
Âge / Année: 15 ans & 1 ère année
Cheval: Sultan del India
Connaissances:

MessageSujet: Re: Première visite [PV LEIGH MCKINSLEY]   Dim 24 Aoû - 18:07

Ambrosia n'avait que vaguement entendu ce que Leigh lui avait dit. Plus agrébale qu'avec les humains. Depuis combien de temps l'observait-il donc. Peu lui importait. Ambrosia avait fait dos à ce frère inconnu et marchait seule dans l'autre direction. Elle pensait à tellement de choses qu'un début de migraine se faisait sentir. C'était une drôle de comédie, très burlesque, les McKingsley avaient toujours joués à la famille idéale, pourris par l'argent. Elle ne connaissait pas sa tante et son oncle, ceux qui avaient acceuilli Leigh mais elle supposait que si Leigh les aimait, eux qui avaient laissés l'argent de coté, c'était qu'ils devaient être des gens bien. Souvent Ambrosia se demandait s'ils l'auraient acceptés elle, la petite pimbèche.

*Vive le fric*

Le pas lourd et la tête basse, la jeune blonde se sentait abattue, presque mélancolique. Une boule avait fait son apparition dans sa gorge.

*La famille tu parle d'une mauvaise blague*

Ambrosia s'était souvent demandé ce qu'était une famille, si cela existait, comme celle des films et des séries, où les parents s'aiment et où le enfants s'entraident. Souvent en pleine nuit elle s'était réveillée assaillie de question. Au fur et à mesure des années elle avait imitée son frère, arrogance et indifférence était devenu ces secondes natures. Jusqu'a ce qu'elle oublie qui elle était.

*Peut être que je cherche à me retrouver. Pff non mais tu t'entend, t'es pas dans un film,ton frère est un pauvre type, ton père un raté fini et ta mère, une cruche, voilà ta famille, et toi... Toi...*

Elle n'osa pas se qualifier, la route était encore longue jusqu'à sa chambre. Elle se retourna un instant et apperçu son frère, une cigarette à la main.

*Tiens j'ignorait qu'il fumait, en même temps qu'est ce que je sais de lui.*

Un goût amer dans la bouche lui parvint lorsqu'elle retourna sa tête, tou à coup les arbres avaient perdu leurs cotés féerique et tout lui sembalit morose. Abattue, perdue. Aucun repère ici, rien n'était à elle, il lui restait tout à découvrir. L'envie soudaine de parler à quelqu'un se fit sentir, et Ambrosia se rendit lors compte d'une chose, terrible et bien triste, il n'y avait personne sur cette Terre qui aurait eu envie de lui parler. Ses yeux commencèrent à s'embuer mais se força à se retenir. Elle sortit alors son portable de sa poche.

_CC moi ça va super ici tt est genial je m'amuse super b1 é toi

Texto envoyé à sa mère. Sachant pertinament qu'elle ne répondrais pas ou alors très tard. les relations avec sa mère s'étaient dégradées lorsqu'elle avait annoncé qu'elle partait mais de toute façon chez les McKingsley ont étaient famille que de nom.

*Pauvres choses*

Ambrosia releva la tête à l'entrée de l'académie elle avait laissé son frère derrière elle mais savait qu'elle le reverrais très tôt, peut être bien trop tôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rose-noire.naturalforum.net/dossiers-valides-f45/ambro
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première visite [PV LEIGH MCKINSLEY]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première visite [PV LEIGH MCKINSLEY]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'était sa première visite en Haiti
» Première visite à Nandis
» Première visite
» Première visite (pv Leana)
» [Ivalice] Première visite à Ivalice !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. Domaine de la Rose Noire . :: EXTERIEUR :: ECURIES :: PRES-
Sauter vers: